Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 17 juin 2017

TRUMP SIGNE ET PERSISTE

Nouveau détricotage d'une politique de Barack Obama. Donald Trump a martelé, vendredi 16 juin, en Floride (Etats-Unis), sa volonté de recalibrer le rapprochement avec Cuba, lancé fin 2014 par son prédécesseur à la Maison Blanche. Depuis le quartier de Little Havana à Miami, fief des exilés, le président des Etats-Unis a promis "un meilleur accord pour les Cubains et pour les Etats-Unis". Et annoncé la limitation des transactions avec les entités contrôlées par l'armée cubaine, omniprésentes dans le secteur du tourisme, ainsi qu'une application plus stricte des restrictions sur les voyages vers l'île communiste.

Le discours de Donald Trump marque une rupture dans la phase d'ouverture illustrée par la visite historique de Barack Obama à La Havane en mars 2016. Défendant l'amélioration des relations entre les deux pays, figées depuis la révolution castriste de 1959, ce dernier avait revendiqué l'enterrement du "dernier vestige de la Guerre froide dans les Amériques".
Le rétablissement des relations diplomatiques pas remis en cause
Les assouplissements de l'administration Obama "n'aident pas les Cubains, elles ne font qu'enrichir le régime", a-t-il martelé, promettant que l'évolution des relations avec Cuba dépendrait désormais des "réels progrès", de "changements concrets". "Maintenant que je suis président, l'Amérique va dénoncer les crimes du régime Castro (...) Nous savons ce qui se passe et nous nous souvenons de ce qui s'est passé", a-t-il ajouté, appelant à la libération de tous les prisonniers politiques.....franceinfo !

Filmer les interventions des forces de l'ordre: pourquoi l'idée se défend !par Franceinfo

Rendez-vous le 24 novembre. Le policier qui a violemment frappé un lycéen parisien, en mars 2016, devait être jugé en appel, vendredi 16 juin, mais son procès a été renvoyé.
Cette affaire n'aurait pu voir le jour sans les documents vidéo qui ont permis de montrer les événements survenus ce matin-là, dans le 19e arrondissement de Paris, en pleine mobilisation contre la loi Travail.
Avec le développement des smartphones et des réseaux sociaux, il est devenu courant de filmer les policiers lors de manifestations ou d'interventions. Franceinfo explique pourquoi filmer ces situations est une idée ardemment défendue par des associations, mais aussi par des policiers.
Parce que cela peut prévenir d'éventuels débordements
Dans les faits, la loi n'interdit pas de filmer les policiers, sauf ceux de certains services comme le GIGN, le Raid, le GIPN, la BRI ou le service de sécurité du président de la République, détaille l’arrêté du 27 juin 2008.
"Filme un flic, sauve une vie", écrit le site Paris-luttes.info, qui se présente comme "un site d’infos anticapitaliste, anti-autoritaire et révolutionnaire". "Filmer la police c’est se protéger, protéger les autres et se défendre", poursuit-il. "Si vous assistez à une scène d’abus manifeste ou de violences, n’hésitez pas à filmer en continu", recommande le Collectif contre le contrôle au faciès dans un document (PDF). "Gardez en tête que la mission est double : faire descendre la tension quand cela est possible et s’assurer d’avoir des images utilisables de la scène", préconise-t-il.

mardi, 13 juin 2017

SENEGAL: LEGISLATIVES 2017

Voici ici dressée la liste des partis en lice pour les Législatives prochaines:

-Parti de la vérité pour le développement (P.V.D)

-CoalitionManko Taxawu Senegaal

-Entité indépendante DEFAR SENEGAAL

-Rassemblement démocratique Sénégalais  (R.D.S)

-Union pour le Fédéralisme et la Démocratie

-Entité indépendante Mouvement pour la Renaissance, la liberté et la démocratie (M.R.L.D)

-Coalition Manko Yeesal Senegaal

-Mouvement pour la renaissance républicaine (M2R)

-Mouvement pour l’éthique et les valeurs émergentes (R.E.V.E)

-Citoyen Pour l’Ethique et la Transparence Jarin Sama Reew (CET/ J.S.R)

-Coalition Manko Wattu Senegaal

-Parti de l’Unité et du Rassemblement (P.U.R)

-Coalition SOPPALI

-Union Citoyenne BUNT BI (U.C BUNT BI)

-Fédération démocratique des écologistes du Sénégal (F.E.D.E.S)

-Convergence patriotique pour la justice et l’équité /Naay leer ( C.P.J.E/ NAAY LEER)

-Initiative pour une Politique de développement(I.P.D)

-Parti pour l’Action Coitoyenne (P.A.C)

-Convergence Libérale patriotique (CLP)

-Sunu NataageReew / Rassemblement pour la Dignité et la Prospérité(SNR / RDP)

-Coalition LEERAL

-Coalition Senegaal CA KANAM

-Convention Citoyenne NEENEN(CCN)

-Coalition And Sukali Senegaal

-Front patriotique Républicain (F.P.R)

-Sénégal – Veine Environnement(SEVE)

-Coalition la 3è Voie Politique / EUTTOU ASKAN WI

-Front National – BAATU ASKAN WI ( F.N/ B.A.W)

-Coalition JOYYANTI

-SUNU Parti pour la Solidarité et le développement du Sénégal (SUNU P.S.D.S)

-Coalition Fal Askan Wi

-Convergence d’Initiative pour le Sénégal (C.I.S)

-Vision Alternative pour le Sénégal (VISA)

-Dental Sénégal/ Actions Patriotiques (D.S /A.P)

-Alliance pour la Réforme et le Développement(A.R.D/ AAR SENEGAAL)

-Coalition assemblée BI NU BEGG

-Coalition And Saxal Liggeey

-Colalition Mbollo Wade

-Coalition Oser l’Avenir

-Coalition Gagnante/ Wattu Sénégal

-Coalition POLE ALTERNATIF 3è Voie SENEGAAL DEY DEM

-Coalition BENNO BOKK YAKAAR

-Parti de la Paix / JAM (P.D.P/JAM)

-Coalition DAWI ASKAN WI / ALTERNATIVE DU PEUPLE

-And Defar Senegaal / Groupe d’appui et de rénovation de l’Action populaire(A.D.S/ G.A.R.A.P)

-Coalition Gouvernance Patriotique / KADDU ASKAN WI

-Cadre de Réflexion pour un développement intégral (C.R.E.D.I)

samedi, 18 mars 2017

La FIACS se félicite de la chute du «tyran» Hayatou

La Fédération internationale anticorruption sportive (FIACS) n’a pas tardé à réagir à l’éviction d’Issa Hayatou de la présidence de la Confédération africaine de football, après 29 ans de règne. Présidée par l’Algérien Mourad Mazar depuis 2015, la FIACS, basée à Lyon, en France, se félicite dans un communiqué de «la chute du tyran Hayatou». Pour la FIACS, qui combat la corruption qui infeste le monde sportif et particulièrement celui du football, la chute de Hayatou et son remplacement par le Malgache Ahmad Ahmad pour un mandat qui s’achèvera en 2012 «fait renaître l’espoir et met fin à plusieurs têtes diaboliques qui régnaient durant des décennies sur le football africain et qui ont franchi toutes les limites».hayatou.jpg

Sous la présidence de l’Algérien Mourad Mazar, la FIACS n’a cessé de dénoncer les dépassements et la corruption dans le monde du sport en insistant sur les scandales éclatés au sein de la Fédération internationale de football (Fifa) qui ont d’ailleurs emporté avec eux son président, le Suisse Sepp Blatter. Il s’agit notamment de l’attribution du Mondial de 2022 au Qatar et d’autres marchandages. La FIACS rappelle, dans ce sillage, avoir publié plusieurs rapports de dénonciation démontrant l’existence de transactions douteuses et le marchandage des résultats des matches de football. La FIACS espère que la chute de Hayatou va servir de leçon à tous ceux qui seraient tentés d’utiliser leur poste de responsabilité dans les structures continentales ou internationales du football pour leurs intérêts personnels au détriment du football.

En Algérie, il n’y a pas que Mourad Mazar, président de la FIACS, qui est content des changements opérés à la tête de la CAF. Nombreux sont les Algériens qui suivent de près le football africain qui sont soulagés de voir le «dinosaure» Issa Hayatou et ses fidèles «alliés» éjectés de la CAF.

Il est à rappeler que Mourad Mazar a été élu le 28 novembre 2015 à la tête de la FIACS, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Genève. Soutenu par la majorité des membres, notamment le président sortant, Mourad Mazar avait battu le Portugais Jose Martinez en recueillant 31 voix contre 8 voix pour ce dernier.

Sonia Baker

14:45 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazard |  del.icio.us |  Facebook | | |

mardi, 14 février 2017

La CIA à Trump: Touches pas aux Frères Musulmans !

Dans un rapport élaboré fin janvier dernier et révélé par le journal Politico, la principale agence de renseignement américaine a mis en garde le nouveau président des Etats-Unis contre un éventuel classement de la confrérie des Frères musulmans comme organisation terroriste, tel que suggéré par Donald Trump et son entourage au lendemain de son élection. La direction de la CIA justifie cette réaction par sa crainte qu’une telle décision «attiserait l’extrémisme» et surtout «nuirait aux relations entre Washington et ses alliés».

Prenant ardemment la défense des Frères musulmans, les experts de la CIA expliquent que cette organisation, «qui a des millions de partisans à travers le monde», rejetterait la violence dans le cadre de sa politique officielle et s’opposerait à Al-Qaïda et Daech. Et d’arguer que «seule une petite minorité» des adhérents à cette organisation ont versé dans la violence, et que cela se produit souvent «en réaction aux exactions cruelles du régime (dans les pays où active cette organisation) ou dans des cas d’occupation étrangère ou de guerre civile».

Ce rapport révèle l’existence de représentations dans plusieurs pays arabes, citant la Jordanie, le Koweït, le Maroc et la Tunisie. Les experts de la CIA préviennent alors qu’une éventuelle stigmatisation des Frères musulmans risque de «déstabiliser ces pays et (de) nourrir l’extrémisme et la colère des musulmans dans le monde entier». Les rédacteurs estiment que les Frères musulmans «jouissent d’un large appui dans les régions du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord» et que les Arabes et musulmans du monde entier jugeraient un éventuel classement de la confrérie comme organisation terroriste «comme une atteinte à leurs valeurs religieuses et sociales vitales». Pour eux, l’inscription des Frères musulmans sur une liste noire «fragiliserait à coup sûr l’engagement des leaders de la confrérie contre l’usage de la violence et aiderait davantage Daech et Al-Qaïda à recruter de nouveaux éléments et à bénéficier de plus de soutien, notamment dans d’éventuelles attaques contre les intérêts américains», préviennent les experts de la CIA dans leur rapport.

Il faut rappeler que Washington, sous le règne de Barack Obama, s’est déjà opposé à la dissolution de la secte des Frères musulmans en Egypte, décidée par le président Abdelfattah Al-Sissi, suite aux événements tragiques qui ont suivi la chute du président Mohamed Morsi, en juillet 2013. Les Etats-Unis avaient été les premiers à applaudir l’avènement d’un président islamiste à la tête de l’Etat qu’ils présentaient comme un modèle d’émancipation démocratique dans la région du Moyen-Orient. Or, durant le procès des principaux dirigeants de cette confrérie, conduite par Mohamed Badie, ces derniers étaient accusés d’entretenir des relations avec des services secrets étrangers.

Cela dit, cette levée de boucliers de la CIA coïncide avec des informations rapportées par Algeriepatriotique évoquant des démarches entreprises par les dirigeants de l’internationale des Frères musulmans, dont le siège est à Istanbul, auprès de lobbyistes américains en vue de tenter d’infléchir la politique officielle du nouveau président et de le dissuader notamment de mettre en application sa promesse de blacklister cette organisation islamiste.

R. Mahmoudi

vendredi, 10 février 2017

Affaire Le policier s'est excusé:Le policier s'est excusé

Porte-parole du syndicat Unité SG Police, Luc Poignant a dérapé lors d'une émission de France 5 consacrée aux violences policières, une semaine après l'interpellation très violente de Théo à Aulnay-sous-Bois. 

Le policier s'est excusé

Invité à commenter le témoignage d'une jeune femme, qui racontait être "traitée de bamboula" et se faire "cracher dessus" quand elle est confrontée aux forces de l'ordre, le policier a répondu: "La version j'ai la même, je veux rester poli. Parce que les mots 'bamboula' (...) d'accord cela ne doit pas se dire, cela reste encore à peu près convenable".

Le policier a depuis présenté ses excuses. "Le mot convenable ne convient pas. Le terme de 'bamboula' est tout aussi condamnable de la part de mes collègues que lorsque nous sommes traités d'enculés de flic. L'un comme l'autre est parfaitement inacceptable", a-t-il déploré auprès de RTL.

Christiane Taubira a vivement réagi

Un syndicaliste policier a jugé jeudi que l'insulte de "bamboula" était "à peu près convenable". Sur Twitter, l'ex-garde des Sceaux a dénoncé ces propos, mettant en garde contre les risques de dérive.

La phrase ne passe pas. Christiane Taubira a vivement réagi ce vendredi aux propos d'un syndicaliste policier, qui a jugé jeudi que l'insulte de "bamboula" était "à peu près convenable". "On casse d'abord du bamboula puis du bougnoul puis du jeune puis du travailleur puis du tout venant", a écrit sur Twitter l'ancienne ministre de la Justice, elle-même victime d'insultes racistes quand elle était au gouvernement.

mardi, 20 décembre 2016

Catastrophe au coeur de Berlin

Un camion a foncé lundi soir dans un marché de Noël dans le centre de Berlin, faisant plusieurs morts -

le dernier bilan fait état de douze victimes -et 48 blessés, a indiqué la police à l'AFP, tandis que l'agence DPA citant la police évoquait un attentat. Un camion a foncé lundi soir dans un marché de Noël dans le centre de Berlin, faisant douze morts et 48 blessés, a indiqué la police, qui penche pour un attentat et pense en avoir arrêté l'auteur. Ce drame rappelle par ses circonstances l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice en France au camion-bélier le soir de la fête nationale sur la Promenade des Anglais. "Une personne qui est manifestement le chauffeur du camion a été arrêtée, un passager est mort", a indiqué la police à l'AFP, après avoir fait état d'"au moins douze morts" et "au moins 48 blessés", dont quatre grièvement. "Nous examinons la piste d'un attentat terroriste mais ne connaissons pas encore les motivations" de cet acte, a souligné un autre porte-parole. La police a d'ailleurs appelé les Berlinois à "rester à la maison" par précaution. Selon plusieurs médias allemands, le conducteur du poids-lourd, immatriculé en Pologne, a pris la fuite après avoir foncé sur la foule.

lundi, 28 novembre 2016

Sous la direction du Doyen Alioune DIOP le Corps Consulaire de Lyon a invité à dîner tous les Préfets d'Auvergne-Rhone-Alpes

dimanche, 20 novembre 2016

Environnement: les conclusions de la COP 22 à Marrakech

Alioune DIOPAprès deux semaines de pourparlers, les pays réunis à la 22ème Conférence des parties sur le Climat, ont rendu public, l’appel de Marrakech en faveur de l’action pour le climat et le développement durable. Une proclamation est un signal de changement vers une nouvelle ère de mise en œuvre de l’Accord de Paris. Celui de réduire à 2 degré Celsius, les émissions de gaz à effet de serre dans le monde pour sauvegarder l’environnement pour les générations futures.

Ci-dessous, l’intégralité de la Proclamation de Marrakech pour l’action pour notre climat et le développement durable.

Nous, Chefs d’États, de Gouvernements, et Délégations, rassemblés à Marrakech, en sol Africain, pour la Vingt-deuxième session de la Conférence des Parties, la douzième session de la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto et la Première session de la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties à l’Accord de Paris, à la gracieuse invitation de Sa Majesté le Roi du Maroc, Mohammed VI, prononçons cette proclamation afin de signaler un changement vers une nouvelle ère de mise en œuvre et d’action en faveur du climat et du développement durable.

Notre climat se réchauffe à un rythme alarmant et sans précédent et nous avons le devoir urgent de répondre. Nous nous réjouissons de l’entrée en vigueur rapide de l’Accord de Paris, adopté en vertu de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, ainsi que de ses objectifs ambitieux, sa nature inclusive, et sa conformité a l’équité et au principe des responsabilités communes mais différenciées et des capacités respectives, eu égard aux différentes situations nationales, et nous affirmons notre engagement pour sa mise en œuvre complète.

En effet, cette année, nous avons assisté à un élan extraordinaire en matière de lutte contre les changements climatiques, partout dans le monde, ainsi que dans de nombreux fora multilatéraux. Cet élan est irréversible — il est guidé non seulement par les gouvernements, mais également par la science, par le monde des entreprises ainsi que par une action mondiale de tous types et à tous niveaux.

 

Notre tâche aujourd’hui est de perpétuer cet élan, ensemble, allant de l’avant délibérément pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et pour encourager les efforts en matière d’adaptation, favorisant et appuyant ainsi l’Agenda pour le Développement Durable de 2030 et ses Objectifs de Développement Durable.

Nous appelons à un engagement politique des plus fermes afin de lutter contre les changements climatiques, c’est une priorité urgente. Nous appelons à une solidarité forte avec les pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques et nous tenons à souligner la nécessité d’appuyer les efforts visant à améliorer leur capacité d’adaptation, à renforcer leur résilience et à réduire leur vulnérabilité.

Nous appelons toutes les Parties à renforcer et à soutenir les efforts pour éradiquer la pauvreté, assurer la sécurité alimentaire et prendre des mesures rigoureuses pour faire face aux défis des changements climatiques dans le domaine de l’agriculture.

Nous appelons à rehausser d’urgence nos ambitions et à renforcer notre coopération afin de combler l’écart entre les trajectoires d’émissions actuelles et celles requises pour atteindre les objectifs à long terme de limitation de la température fixés par l’Accord de Paris.

Nous appelons à une augmentation des financements, des flux et de leur accès, conjointement avec une amélioration de la capacité et de la technologie, y compris des pays développés vers les pays en développement.


Nous, les pays développés Parties, réaffirmons notre objectif de mobiliser 100 milliards de dollars américains.

Nous, à l’unanimité, appelons à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020, en prenant en compte les besoins spécifiques et les circonstances particulières des pays en développement, des pays les moins avancés ainsi que ceux particulièrement vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques.

Nous qui sommes Parties au Protocole de Kyoto encourageons la ratification de l’Amendement de Doha.

Nous, collectivement, appelons tous les acteurs non étatiques à se joindre à nous pour une action et une mobilisation immédiate et ambitieuse, s’appuyant sur leurs importantes réalisations, notant les multiples initiatives et le Partenariat de Marrakech pour l’Action Climatique Globale lui-même, lancé à Marrakech.

La transition requise de nos économies pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris fournit une opportunité positive et substantielle pour une prospérité accrue et un développement durable.

La Conférence de Marrakech marque un point d’inflexion important dans notre engagement pour rassembler la communauté internationale dans son ensemble afin de relever un des plus grands défis de notre temps.

Dorénavant, alors que nous nous tournons vers la mise en œuvre et l’action, nous renouvelons notre détermination de vouloir inspirer la solidarité, l’espoir et l’opportunité pour les générations présentes et futures.

mercredi, 21 septembre 2016

INVITATION AUX SENEGALAIS D'AUVERGNE - RHONE-ALPES

Très chers compatriotes,

Le Consulat général de la république du Sénégal à Lyon vous convie à la séance de vulgarisation des modifications à la Convention du 29 mars 1974, adoptées lors de la commission mixte de mars 2016 relatives à la protection sociale des travailleurs sénégalais établis en France, et des opportunités de la Couverture Maladie Universelle (CMU), ce 25 Septembre 2016 à 16 heures précises.
Cette rencontre, qui sera animée par une délégation composée du Directeur Général de la CMU, de représentants de l'IPRES et de la Caisse de Sécurité Sociale et conduite par son Excellence l'Ambassadeur Directeur Général des Sénégalais de l'extérieur, Mr Sory Kaba, aura lieu à l'Ecole de Commerce de Lyon, sise au n° 25 de la Rue Bossuet dans le 6 ème arrondissement.

En espérant vous y voir nombreux,
Le Consulat Général du Sénégal à Lyon vous présente ses salutations distinguées.

Consulat Général du Sénégal à Lyon
97, rue Garibaldi - 69008
TEL: 0472729691
FAX: 0437289788

consulat général du sénégal

lundi, 19 septembre 2016

Le Consulat Général de Lyon entend Lutter contre l'exclusion sociale

Soutenons l'association Les Petites Goutes pour lutter contre certaines exclusions sociales en partipant au vote www.jevotesenegall.com

14333085_1260999980579015_7501478646658306158_n.jpg

samedi, 17 septembre 2016

Lyon, Fêtes consulaires 2016:Discours du Doyen du Corps Consulaire de S.E.M Alioune DIOP

vendredi, 19 août 2016

Dakar: Concours de Bussiness Plan 2016

Participer au Concours de Bussiness Plan du 12 Août au 19 Septembre 2016 sous l'Egide de S.E.M MACKY SALL avec le Soutien de la Banque Mondiale. Inscription:www.businessacademy.sn

samedi, 02 juillet 2016

Coopération décentralisée France-Sénégal

Ce vendredi 01/07/2016 en présence du Consul Général du Sénégal à Lyon Alioune DIOP, à Chambéry: Les Presidents départementaux de la Savoie Hervé Gaymard et celui de Bignona Mamina Kamara ont signé une convention-cadre pour renforcer la coopération décentralisée Bignona-Savoie.

aaa.jpg

vendredi, 24 juin 2016

Des images du forum 2016 des experts et hommes d'affaires sénégalais et de la diaspora: PSE/PUDC

mercredi, 13 avril 2016

Solidarité internationale entre Marnaz et Cluses en Haute - Savoie et Moudery au Sénégal.

vendredi, 01 avril 2016

Un week end en Haute-Savoie

jrnal1.jpg

jeudi, 17 mars 2016

MONTBONNOT ST MARTIN : Le Sénégal à l'Honneur

bignona.jpg