Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 août 2020

Le Bayern a mangé du Lyon ce mercredi

Demie final de la ligue des champions, le Bayern étale Lyon par 3 buts à 0. Le rêve d'Aulas brisé.

Voici le classement des buteurs avant la finale:

Classement des buteurs à l’issue des demi-finales de la Ligue des Champions de football:

15 buts: Lewandowski (Bayern Munich)

10 buts: Haaland (Dortmund)

9 buts: Gnabry (Bayern Munich)

6 buts: Depay (Lyon), Gabriel Jesus (Manchester City), Kane (Tottenham), Mertens (Naples), Sterling (Manchester City)

5 buts: Benzema (Real Madrid), Icardi (Paris SG), Ilicic (Atalanta Bergame), Martínez (Inter Milan), Kylian Mbappé (Paris SG), Son Heung-min (Tottenham), Suárez (Barcelone)

vendredi, 14 août 2020

« À part vendre des épices et du riz avec des Pakistanais, Me Malick Sall n’a jamais été avocat d’affaires à Londres, n’y a jamais plaidé quoi que ce soit, ni presque d’ailleurs pas à Dakar » Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

Voici le Sénégal résumé à l’ère des pitreries les plus ridicules et des décisions les plus impopulaires de l’histoire de sa justice…De 1960 à nos jours, le pays de Senghor, Diouf et Wade n’avait jamais connu cela…Jusqu’à l’avènement sous Macky d’un ministre nommé…Malick Sall.

Maître Malick SALL, avocat d’affaires international depuis 1982, est nommé Garde des Sceaux et Ministre de la Justice du Sénégal le 07 avril 2019. Il remplace à ce poste, l’éminent constitutionnaliste Ismaila Madior Fall.

justice
Me Malick Sall (à droite) et son prédécesseur lors de la passation de service

Depuis cette nomination, son incompétence se magnifie par des déclarations inopportunes, des actes inqualifiables et des décisions unilatérales. La dernière décision unilatérale qui fâche les magistrats est l’affectation du président du tribunal de Podor, Ngor Diop, comme conseiller à la Cour d’appel de Thiès. Dans un communiqué, l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) exprime son désaccord et récuse la manière dont cette affectation s’est faite. L’Ums, en accord avec l’intéressé, a pris la décision ferme de saisir la juridiction compétente pour solliciter l’annulation pure et simple de ce décret illégal ».

Il faut préciser que le ministre a pris cette décision parce que le président Ngor Diop avait mis sous mandat de dépôt un dignitaire religieux poursuivi pour des faits répétés et reconnus de dévastation de récoltes, menaces et voies de fait.

Ce marabout est un dignitaire religieux du Fouta et le ministre Malick Sall est du village de Danthiady (Fouta-Toro). Un fait exceptionnel puisque plusieurs magistrats en poste ont eu affaire avec des dignitaires religieux. Aucun n’a été sanctionné jusqu’à ce jour où un dignitaire religieux du Fouta-Toro est condamné avec sursis par un magistrat, le ministre use de ses prérogatives pour le faire muter « illégalement » par le président de la république.

Ce n’est pas la première fois que le président de la république est amené à prendre ces décisions impopulaires qui lui ont été suggérées par ce ministre qui gère son département comme une entreprise, une affaire où il doit gagner quoiqu’il en coûte.

Retour sur les déclarations et décisions impopulaires du ministre Malick Sall

Justice à l’ordre

Sa première déclaration impopulaire survient au lendemain de sa prise de fonction. Il vient tout juste de remplacer le constitutionnaliste Ismaïla Madior Fall, le 07 avril 2019 ; il déclare : « Mes priorités, d’abord, c’est de faire en sorte que la Justice retrouve son lustre parce que la justice sénégalaise est respectée à l’étranger…La justice sénégalaise a des faiblesses. Ma charge sera de remettre de l’ordre. ». Il va remettre de l’ordre dans notre Justice en désordre…

Le protocole de Rebeuss

justice

Lors de la révision constitutionnelle devant supprimer le poste de premier ministre, le ministre s’adresse aux députés du Rewmi de Idrissa Seck. Il veut faire mal à leur patron Idrissa Seck, alors il balance : « « Nous sommes dans un pays ou apparemment dans certains cercles, l’amnésie est devenue une vertu. J’ai été étonné d’entendre parler ceux qui sont aujourd’hui derrière les rédacteurs du protocole de Rebeuss, d’indécence républicaine. Ils devaient être les derniers à soulever ce genre de débat à l’Assemblée nationale », a-t-il noté. Il a indiqué par ailleurs, qu’il n’allait répondre qu’aux questions qui le méritent…

Avec cette déclaration, il « insultait aussi des alliés du président en l’occurrence, Me Ousmane Seye et Me Nafissatou Diop qui avaient rejoint le camp présidentiel.

La gaffe de Genève

justice
Les magistrats Moustapha Ka (à gauche) et Samba Ndiaye Seck

Le lundi 21 octobre 2019, deux magistrats sont limogés. Il s’agit de Samba Ndiaye Seck, Directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat chargé des Droits Humains et de la Bonne Gouvernance et Moustapha Ka, Directeur des Droits de l’Homme. Conduisant une délégation du Sénégal à Genève, ils avaient annoncé que l’Etat du Sénégal était prêt à aller dans le sens de réhabiliter Karim Wade après que son procès devant la CREI avait été jugé inéquitable par le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies. Comment ces magistrats auraient-ils pu le dire sans concertation au préalable avec leur ministre de tutelle, Malick Sall. Mais ce dernier les jette en pâture devant le chef de l’état et sans réserve : « Le Président n’était pas content et c’est normal. Il m’a dit qu’il en a entendu parler, mais il pensait que c’était un « Fake news». Je lui ai dit que malheureusement, c’est la réalité. On n’a pas dormi cette nuit-là. Après vérification, il fallait réagir tout de suite, d’autant plus que nous avons en face de nous, des gens qui ne sont pas toujours de bonne foi. Je ne les condamne pas » dira-t-il dans un entretien avec l’OBS le 26 octobre 2019.

Il parle de son entrevue avec le président et dévoile que le président ignorait la réalité des faits…Ça on ne le dit jamais d’un président.

La grève interminable du Sytjust

justice
Les travailleurs de la Justice regroupés au sein du SYTJUST

Les travailleurs de la justice sont en grève depuis plus deux mois…Lors de la rencontre du 20 juillet 2020 entre le Ministre de la Justice et le Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST), le Ministre de la Justice a fait évasivement état de difficultés techniques dans la mise en œuvre de l’ensemble des décrets signés par le Président de la République. D’ailleurs, à l’occasion, il a déclaré avoir informé, à travers trois notes, le Chef de l’état de ces « difficultés » qu’il n’a pas du tout spécifiées. Ainsi le ministre reconnaît l’impossible exécution du décret du président de la république. Il rejette l’entière responsabilité sur son patron, le président. Du jamais vu ! un ministre qui se dédouane pour accuser son président.

Le vrai visage de Malick Sall

justice
Me Malick SALL Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

Il est devenu ministre avec une casquette de politicien. Son mouvement « M.T.M, Malick pour Tous, Tous pour Macky », a été déterminante dans sa nomination au poste de ministre le 07 avril 2019. Ses soutiens politiques ont fait courir l’info qu’il a été le fer de lance de la victoire de Macky dans le Fouta-Toro avec un score de 90%. Tout a été monté de toutes pièces. Les radios locales, les griots et les marabouts ont tous véhiculé l’information : Malick Sall est l’artisan de la victoire de Macky. Et pourtant il n’en était rien ; Et ce n’est pas le journaliste Adama Gaye qui dira le contraire :

« Me Malick Sall est le plus nul ministre de l’histoire du Sénégal, tâche sombre sur un corps qu’il a intoxiqué d’un virus susceptible de détruire à jamais les rares défenses qui lui restaient », écrit Adama Gaye qui fait cette ultime révélation :

« À part vendre des épices et du riz avec des Pakistanais, Me Malick Sall n’a jamais été avocat d’affaires à Londres, n’y a jamais plaidé quoi que ce soit, ni presque d’ailleurs pas à Dakar »

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

lundi, 26 août 2019

Saint-Louis : Le Ministre d'Etat Panafricain Amath Dansokho repose éternellement à côté de son ami Almamy Mattheuw Fall

Après la prière mortuaire effectuée autour de 15h à la grande mosquée de Saint-Louis, le cortège s’est dirigé vers les cimetières de Thiaka Ndiaye où Amath Dansokho a été inhumé en cet après du 25 Août 2019 à 15h55mn, à côté de son ami et camarade Almamy Mattheuw Fall. amath.jpg

La dépouille a été accompagnée jusqu'à sa dernière demeure par une foule composée d'acteurs politiques, du pouvoir comme de l’opposition, de la société civile, des amis et proches parents entre autres. 

Les témoignages restent unanimes , le Sénégal vient de prendre un combattant pour la défense des libertés, un digne fils, serviteur de la nation...

mardi, 10 juillet 2018

Fêtes consulaires 2018: Discours du Consul Général Alioune DIOP Doyen du Corps Consulaire de Lyon


Le Père de Thierry Henry parle de son fils et du foot français.


15:52 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henry |  del.icio.us |  Facebook | | |

mardi, 12 juin 2018

Henry et Griezmann il y a 20 ans !

Une séquence d’un documentaire diffusé ce lundi sur W9 montre Antoine Griezmann, 7 ans, demander des autographes aux joueurs de l’équipe de France durant la Coupe du monde 1998.
Thierry Henry ne pensait sans doute pas si bien dire. Filmé alors que deux jeunes enfants, le sollicitent pour avoir un autographe, l’attaquant de l’équipe de France a beau n’avoir que 20 ans et toute sa carrière devant lui, il voit là ses successeurs. "C’est la relève", lâche-t-il en effet en dédicaçant un ballon à ce jeune fan de l'équipe de France. Un jeune fan venu à Saint-Jean-d’Ardières où les Bleus sont réunis pour préparer leur troisième match de poule face au Danemark qui n’est autre qu’…Antoine Griezmann.
C’est l’étonnante séquence dévoilée ce lundi dans un nouveau documentaire diffusé sur W9 à l’occasion des 20 ans du sacre de 1998, Minute par minute. Une séquence où l’on voit donc Antoine Griezmann, 7 ans et le maillot bleu sur les épaules, réciter avec son camarade le nom des joueurs de l’équipe de France et chasser les autographes des stars de France 98.
Vingt ans après et alors que les hommes de Didier Deschamps abordent à leur tour la Coupe du monde en Russie et qu’Antoine Griezmann est devenu le joueur préféré des enfants, la petite phrase lâchée par l’ancien Gunner prend forcément tout son sens. En espérant que la relève fasse aussi bien que ses devanciers…

vendredi, 08 juin 2018

Bonjour les Fêtes consulaires de Lyon sont pour les 23 et 24 juin 2018 à partir de 11h à la Place Bellecour. Vous êtes cordialement invités !

fetes-consulaires-p.jpg

Nabil Fekir et Liverpool.

Le feuilleton a à peine eu le temps de commencer, que l'épilogue est déjà proche.
Jeudi soir, les médias anglais ont annoncé qu'un accord a été trouvé entre Nabil Fekir et Liverpool. Au point que l'affaire pourrait être ficelée avant même le Mondial. Le Lyonnais est attendu dans les prochaines heures sur les bords de la Mersey pour passer sa visite médicale, avant de s'engager avec les Reds. Le dernier finaliste de la Ligue des champions serait enclin à débourser 65 millions d'euros pour s'attacher les services l'international français.
Le match préparation des Bleus ce samedi contre les États-Unis sera donc le dernier de Fekir dans son jardin lyonnais, avant d'aller garnir celui d'Anfield au sein d'une attaque qui s'annonce démoniaque.

 

mercredi, 20 décembre 2017

Le Grand Rendez-vous de Dakar 2018

samedi, 02 décembre 2017

Des lots de laits infantiles 1er âge retirés après la contamination de vingt bébés par des salmonelles

Les autorités sanitaires demandent aux parents de ne pas utiliser les boîtes issues de ces lots, et recommandent de prendre rendez-vous avec un pédiatre ou de demander un lait de substitution en pharmacie.

 

Alerte sur certains laits infantiles. Après la contamination de vingt bébés de moins de 6 mois par des salmonelles, l'entreprise Lactalis procède au retrait et au rappel de douze lots de laits 1er âge, annonce la Direction générale de la Santé (DGS) dans un communiqué diffusé samedi 2 décembre. Ces lots ont été commercialisés sous trois marques différentes : Picot, Pepti Junior et Milumel.

A ce jour, les famille de treize des vingt enfants contaminés ont été interrogées. Tous ont "consommé du lait infantile 1er âge issu de productions élaborées entre mi-juillet et fin novembre sur un même site de production du groupe LNS (Lactalis)", précise la direction générale de la Santé. Les enfants contaminés l'ont été dans huit régions différentes.

Un numéro vert mis en place

Les autorités sanitaires demandent aux parents qui ont encore des boîtes de ces lots de ne pas les utiliser, même si elles sont neuves. Il est recommandé aux parents de prendre rendez-vous avec le pédiatre ou de se rendre en pharmacie pour prendre un lait de substitution.

Les boîtes de lait de ces marques non concernées par le retrait-rappel (autres numéros de lots) peuvent être consommées, indique la DGS

 

Franceinfo

 

22:47 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bébé |  del.icio.us |  Facebook | | |

samedi, 25 novembre 2017

Paris:c’est mobilisation générale contre les violences faites aux femmes

De l’Elysée à la rue, les associations veulent profiter de cette journée pour amplifier la prise de conscience des agressions dont sont victimes les femmes.

L’éclatement de l’harcèlement de rue, a fait bondir les plaintes pour violences sexuelles (entre +23 et +30% selon les forces de l’ordre compétentes). Alors que la société prend conscience des violences subies quotidiennement par les femmes, les féministes se plaignaient que le président de la République n’ait pas eu une vraie parole pour les femmes. C’est presque réparé.

A 11h30 ce samedi, dans le cadre de la « journée de lutte contre les violences faites aux femmes », Emmanuel Macron s’exprimera enfin. Devant 200 personnes représentant les associations, les institutions et la classe politique, réunies à l’Elysée, le président décrètera « grande cause du quinquennat » l’égalité homme-femme. Il dévoilera un plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles sur cinq ans.

La date n’est pas choisie au hasard : le 25 novembre est, depuis une décision de l’Assemblée générale des Nations, Unies la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, en souvenir de trois femmes qui s’étaient opposées politiquement au dictateur de la République dominicaine, les sœurs Mirabal. Mais c’est de violences domestiques et sexuelles qu’on devrait parler aujourd’hui, en répétant inlassablement ces chiffres : en 2016, en France, une femme a été tuée tous les trois jours par son conjoint ou son ex-conjoint

 

10:59 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femmes |  del.icio.us |  Facebook | | |

ATTENTAT EN EGYPTE:235 morts au Sinaï

En pleine prière du vendredi, la mosquée soufie d'un village du Nord-Sinaï a été prise pour cible par des hommes armés.

Les assaillants avaient visé la grande prière du vendredi. Ils ont fait irruption dans une mosquée fréquentée par plusieurs centaines de fidèles, où ils ont déclenché une explosion avant d'ouvrir le feu sur la foule qui fuyait : le bilan humain de la tuerie de la mosquée de Bir al-Abd, qui n'a cessé d'évoluer au cours de la journée, fait état d'au moins 235 morts et 109 blessés selon la télévision d'Etat égyptienne.

Voici les dernières informations disponibles sur le pire attentat de l'histoire de l'Egypte.

- L'attaque

Ce vendredi 24 novembre au matin, près de 500 personnes sont réunies comme chaque semaine dans la mosquée al-Rawdah, dans la ville de Bir al-Abd (40 kilomètres à l'ouest d'Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï), pour la grande prière hebdomadaire.

Cette mosquée est tenue par des soufis, adeptes d'un courant mystique de l'islam (le soufisme) dénoncé comme hérétique par les djihadistes de Daech. Des conscrits de l'armée égyptienne, qui combat Daech dans la région, font également partie des fidèles. 

Un groupe d'hommes armés arrivent à bord de véhicules tout-terrain et entreprennent de bloquer les routes aux alentours. Ils posent une puissante bombe à l'extérieur de la mosquée : son explosion endommage partiellement le bâtiment.

Les fidèles, paniqués, tentent de fuir en masse mais sont fauchés par les tirs des assaillants, qui incendient leurs véhicules pour entraver les voies d'accès.  

 

lundi, 28 août 2017

Sadio Mané étonne !

vendredi, 25 août 2017

La revue de Presse de Hamidou Sagna de ce Vendredi25/08/2017

Une diversité de sujets au menu des quotidiens
 «Environnement : Un besoin de 89 milliards f cfa pour restaurer nos forêts», titre Le Soleil.
A propos de l’avancée de la mer dans la langue de Barbarie (Nord), L’Observateur voit le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement «Mansour Faye dans la mer des batailles».
«210 familles sinistrées dont 73 relogées à l’école Dodds à Ndar-Toute et 113 à l’école Cheikh Touré», explique le journal.
Revenant sur les averses d’hier sur la capitale, Vox Populi fait état d’une «pluie de…désagréments sur Dakar» et informe que «plusieurs quartiers de la banlieue sont sous les eaux».
En Afrique, à la Une, élection prévisible en Angola
Cette victoire du MPLA en Angola : C’était prévisible ! nous dit le quotidien Le Pays au Burkina Faso (http://lepays.bf/victoire-mpla-angola-cetait-previsible/). C’est sans conteste l’actuel ministre de la Défense, qui succèdera à Dos Santos, puisque l’ex-président Dos Santos l’a voulu ainsi. C’est l’alternance dans la continuité. Et c’est un moindre mal. Car, dans un continent où la tendance est au règne à vie, la démarche de Dos Santos ne manque pas d’élégance estime le journal. Sans doute Blaise Compaoré du Burkina Faso n’aurait-il pas été chassé du pouvoir s’il avait eu la sagesse de placer un de ses hommes liges à la tête de l’Etat. Reste à espérer que l’ancien ministre devenu président, rompra les ponts pour s’affranchir de la tutelle de son mentor, conclu le Pays.
A la Une: A la Une, le poids des habitudes
 La visite d’Emmanuel Macron, en tournée en Europe centrale et orientale, et ses déclarations sur la capacité des Français d’accepter les réformes font couler beaucoup d’encre ce matin.
« C’est maintenant que les difficultés commencent, » dit La Croix. Cet automne sera un test décisif pour la capacité du président « de profondément changer les structures économiques et sociales françaises ». Ces termes sont ceux que le chef de l’État a lui-même employés mercredi à Salzbourg. Ils disent une forte ambition et la volonté de ne pas céder devant le poids des habitudes, la coalition des immobilismes. « Emmanuel Macron et Édouard Philippe disposent toutefois d’un atout pour avancer, estime La Croix : l’extraordinaire émiettement de l’opposition. »
 
L’opposition, L’Humanité veut en être le porte-parole, à gauche en tous cas. « La gauche qui n’a trouvé aucun de ses petits dans la cohue des réformes lancées  »affirme le journal. « L’engagement du changement économique et social d’Emmanuel Macron se dessine selon le programme du patronat », affirme L’Huma.

dimanche, 13 août 2017

Un instant magique des fêtes consulaires à Lyon édition 2017

19:37 Publié dans Art, Loisirs, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon |  del.icio.us |  Facebook | | |

mercredi, 19 juillet 2017

La caravane de Youssou Ndour attaquée

Corée du Nord: des exécutions publiques pour des délits mineurs

Un rapport diffusé par une ONG basée en Corée du Sud dénonce des exécutions publiques sommaires, et de masse, commises par le régime de Pyongyang, généralement pour punir des délits mineurs.

Des délits mineurs, punis par la peine mort. Selon un rapport publié ce mercredi, la Corée du Nord organise des exécutions publiques dans des marchés ou des écoles sur des citoyens accusés de petits larcins, de distribution de journaux sud-coréens ou encore de prostitution. 

Le rapport élaboré par une ONG basée à Séoul, la capitale sud-coréenne, précise que ces exécutions publiques sont fréquemment favorisées par de "mauvais" antécédents familiaux, ou prises dans le cadre de campagnes gouvernementales visant à combattre certaines "attitudes".

Charniers de masse

Cette ONG, le Transitional Justice Working Group (TJWG), est dirigée par un militant des droits de l'homme sud-coréen et financé principalement par les Etats-Unis, se fonde sur 375 interviews menées avec des transfuges nord-coréens ayant rejoint le Sud, pendant deux ans.

L'ONG ambitionne de rendre compte des exécutions publiques et des charniers de masse du régime. "Les cartes et les témoignages associés donnent la mesure de l'ampleur des abus, depuis plusieurs dizaines d'années", déclare l'ONG

samedi, 15 juillet 2017

Burkina: Ces cimetières de la Honte !


mercredi, 12 juillet 2017

TOP7 DES PAYS AFRICAINS LES PLUS DEVELOPPES