Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 janvier 2021

Centrafrique : L’opposition vilipende Mankeur devant l’Onu

Représentant de l’ONU en République centrafricaine, Mankeur Ndiaye est la cible de l’opposition dans ce pays.

Selon Walf Quotidien, le diplomate sénégalais est accusé d’avoir interféré dans la présidentielle du 27 décembre dernier et d’être responsable dans l’escalade de la violence qui a éclaté peu avant ces élections.

Dans une correspondance adressée dimanche au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la coalition de l’opposition (COD-202) a appelé à l’ouverture d’une enquête pour déterminer l’ampleur de son intervention et ses effets.

Le COD-2020 a souligné que Mankeur Ndiaye porte une responsabilité dans la crise sociopolitique actuelle au pays et, en conséquence, «une mission d’enquête s’avère nécessaire pour faire la lumière» sur des accusations portées contre lui par le COD-2020.

Selon les membres de la coalition de l’opposition, le ?eprésentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Mankeur Ndiaye, avait joué «un rôle néfaste» en Centrafrique «tout au long du processus électoral» qui avait pour conséquence «la violence armée» qui sévit actuellement en Centrafrique.

L’opposition centrafricaine a relevé que dès le début du processus électoral, elle avait émis plusieurs avertissements tant au gouvernement centrafricain qu’à l’ONU sur «des violations systématiques» du code électoral.

 

Seneweb.RFI

12:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mankeur |  del.icio.us |  Facebook | | |

Belgique: Détecté dans le Royaume Le variant britannique inquiète les autorités .

Le Comité de concertation qui était prévu ce vendredi devrait être avancé. En cause, le variant britannique qui inquiète de plus en plus les autorités. 

Le Comité de concertation devait en effet se réunir ce vendredi pour évoquer, notamment, l’avenir des métiers de contact, comme les coiffeurs. Mais l’apparition de foyers du variant britannique pourrait bousculé l’agenda. Si une réouverture des salons de coiffure n’était pas à l’ordre du jour, l’idée était néanmoins de donner au secteur des perspectives.

Mais l’apparition en Belgique du variant britannique du coronavirus devrait pousser les autorités à avancer ce Comité de concertation.

Ce qui est sûr est que le coronavirus continue a faire mal.

@Métro.

jeudi, 14 janvier 2021

La France a les moyens pour trouver notre fille Diary Sow disparue en France

mercredi, 13 janvier 2021

US Diplomacy Month - A Series of Events on US Diplomacy

US Diplomacy Month
 
The United States have elected Joe Biden as the new president for 4 years mandate last November.   This January 20th , Biden will take office and there is a bunch of policy adjustments expected in the US foreign policy that would impact US engagement in most regions in the world.  As part of the US Diplomacy Month , the Global diplomatic Forum will organize a series of  webinars that address questions related to the US Diplomacy and potential scenarios that can transform this policy in different regions in the world . These Webinars host a panel of experts and bring a fresh perspective into the debate of US global engagement. 

Our Launch Events will take place on the 19th of January :

US- China and Asia Pacific Policy :
19th of January at 2PM ( GMT)

The first webinar of the US month, will address questions related to the US’s diplomacy with regards to China and Asia Pacific.  The proceeding of the webinar is an experts consultation on US engagement with China and in the wider Asia pacific region 

Confirmed Speakers :

Dr Mercy Kuo, Vice President of Strategic Services at Pamir

Dr. Zhiqun Zhu, Professor of Political Science and International Relations and Chair, Department of International Relations, Bucknell University
Dr Tat Yan Kong, Reader in Comparative Politics & Development Studies, SOAS, University of London and Co-Director, London Asia Pacific Centre for Social Science


Read More

Other US Month Events
 
US - Europe Relations
26th January 2PM (GMT)

US - Middle East and Africa Engagement
2nd February at 2PM ( GMT)


Youth Perspective on US Diplomacy
09th of February
 

Registration
 
All our events are members only. You can check our different membership options here. You can contact us for other options via the mail below :
E-mail: events@gdforum.org
Telephone: (44) 208 853 3293

COVID19:Vigilance, fermeture des frontières…: ce que préconisent les experts scientifiques face à l’augmentation des contaminations au coronavirus

La Belgique a enregistré en moyenne 2.070,2 cas quotidiens de Covid-19 entre le 3 janvier et le 9 janvier, en hausse de 30 % par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 20.194 personnes sont décédées en Belgique à cause d’une infection au coronavirus.

En moyenne, le Covid-19 a fait 50,7 morts chaque jour au cours de cette période, un recul de 25,1 %.

Les hôpitaux belges ont admis en moyenne 124,4 patients atteints du Covid-19 chaque jour entre le 6 et le 12 janvier (-6 %). Le nombre de patients hospitalisés pour une infection au coronavirus s’élève à 1.960 (-3 %), dont 356 (-6 %) en soins intensifs.

Le taux de reproduction reste à 0,93, contre à 0,94 mardi.

Depuis le début de l’épidémie, le virus a contaminé au moins 667.322 personnes en Belgique.

Les experts en alerte

Le nombre grandissant de nouvelles infections au variant britannique du coronavirus inquiète les experts. Alors que le biostatisticien Geert Molenberghs (UHasselt/KU Leuven) suggère d’envisager la fermeture des frontières, le virologuqe Marc Van Ranst estime, quant à lui, que les règles pourront être assouplies dans deux mois au plus tôt – « à moins que la politique n’en décide autrement ».

13:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid19 |  del.icio.us |  Facebook | | |

mardi, 12 janvier 2021

France:Vœux du général de corps d’armée Philippe Loiacono, officier général de zone de défense et de sécurité sud-est et gouverneur militaire de Lyon, à la zone de défense et de sécurité sud-est.

lundi, 11 janvier 2021

Etats - Unis: Invasion du Capitole, Michelle Obama dénonce l'indulgence de la police

Elle pensait passer une bonne journée. Finalement, il s’est avéré que ça allait être un jour d’effroi. Pour dénoncer l’invasion du Capitole à Washington, Michelle Obama a tenu à prendre la parole sur les réseaux sociaux et n’a pas manqué de dénoncer Donald Trump et ses partisans qui ont participé au saccage. Mais en tant qu’Afro-Américaine, elle a surtout été consternée de voir le traitement somme toute modéré que les autorités policières ont réservé à ces militants, en bonne partie d’extrême-droite (avec 52 arrestations au total).obamamich.jpg

Le fossé entre une manifestation blanche et noire

Sur Instagram, l’ex-Première Dame commence en disant qu’elle s’était levée ce mercredi en se réjouissant de la victoire du démocrate Raphael Warnock, désormais sénateur de Géorgie. C’est en effet la première fois qu’un Afro-Américain obtient ce poste dans l’Etat où est né Martin Luther King.

Mais avec l’invasion du Capitole, quelques heures plus tard, la joie laisse place à la peur. «  J’ai regardé un gang organisé, violent, furieux d'avoir perdu une élection, monter le siège au Capitole des États-Unis. Ils ont fièrement agité le drapeau perfide de la Confédération dans les couloirs. Ils ont profané le cœur du gouvernement américain  », dit-elle en s’indignant de ce symbole de l’époque esclavagiste.

Mais ce qui la révolte au-delà des méfaits commis, c’est ce qui suit : «  et lorsque les autorités ont finalement repris le contrôle de la situation, ces émeutiers et membres de gang ont été escortés hors du bâtiment non pas menottés, mais libres de poursuivre leur journée  », constate-elle avant de rappeler la différence de traitement des forces de police envers le mouvement Black Lives Matter. «  Ceux qui ont qualifiés de déloyal à la patrie le fait de s'agenouiller pour une protestation silencieuse, pour tous ceux qui se demandent pourquoi on doit rappeler que la vie des noirs compte, [mercredi] a été un rappel clair que certains Américains sont, en fait, autorisés de dénigrer le drapeau et les symboles de notre nation. Ils n'ont qu'à avoir la bonne apparence  ».

Condamner le passé et se tourner vers l’avenir

Michelle Obama s’attaque ensuite à Donald Trump, qui est accusé d’avoir suscité le chaos au Capitole. «  Ce jour était l'accomplissement des vœux d'un président infantile et déloyal à la patrie qui ne peut supporter la vérité de ses propres échecs. Et les dégâts doivent être placés aux pieds du parti et des organes de presse qui l'ont joyeusement encouragé, sachant pleinement la possibilité de conséquences comme celles-ci  ».

Maintenant, ce qu’elle espère, c’est que la présidence de Biden augure de meilleurs jours. Elle termine enfin par un appel à la responsabilité de chacun pour passer cette épreuve : «  C'est à nous de jouer notre rôle. De tendre le bras. D'écouter. Et de chérir la vérité et les valeurs qui ont toujours fait avancer ce pays. Cela sera un processus gênant, parfois douloureux. Mais si nous nous y mettons avec un amour honnête et inébranlable pour notre pays, nous pourrons peut-être commencer à guérir  ».

dimanche, 10 janvier 2021

Paris:La meilleure élève du Sénégal deux ans consécutifs disparaît en France depuis lundi 04 janvier 2021

sow.jpg

mercredi, 06 janvier 2021

Sénégal:Etat d’urgence et couvre-feu à Dakar et Thiès le Président de la République Macky Sall invite les populations à se conformer

Après avoir décrété l’état d’urgence sanitaire assorti d’un couvre-feu partiel de 21 h à 5 h du matin pour les régions de Dakar et Thiès, à compter de ce mercredi 6 janvier 2021, le Chef de l’Etat Macky Sall, s’adressant à la nation à cet effet, a rappelé aux populations que l’heure est «grave». Selon lui, ces deux régions concentrent plus de 90% des cas de Covid-19 au plan national.

«Au regard des résultats présentés et des analyses pertinentes faites par les membres du CNGE, force est de constater l’impératif de prendre une nouvelle mesure sanitaire et sécuritaire pour limiter et endiguer durablement la maladie», a-t-il expliqué sur la Rts.

Et d’ajouter : «Je rappelle aux populations que l’heure est grave. Face, d’une part, au relâchement général constaté sur le respect des gestes barrières et du port correct du masque, et d’autre part, la recrudescence des cas communautaires, des cas sévères, des cas graves et des décès».

mardi, 05 janvier 2021

Belga- Standard de Liège: Mbaye Léye à la Commande

Mbaye Leye a été présenté ce lundi en tant que nouvel entraîneur du Standard. Passé en tant que joueur, mais aussi en tant qu'adjoint, le Sénégalais semble fier de recevoir cette opportunité.BB1csHWN.jpg

Mbaye Leye retrouve donc le Standard. Il s'agit en réalité de son troisième passage en bord de Meuse, lui qui a porté la vareuse du club entre 2010 et 2012. Il avait ensuite occupé le poste d'adjoint pendant un an, jusqu'au mois de juin dernier.

Leye endosse pour la première fois la responsabilité de coach principal. La réaction du vestiaire l'a d'ailleurs beaucoup ému. "Certains joueurs m'ont dit qu'ils étaient très contents que ce soit moi. J'ai entendu ces mots-là", raconte le tacticien en conférence de presse. "Pour certains joueurs, j'ai vu dans le comportement qu'ils étaient contents que je sois là parce que c'est plus facile quand vous avez une personne que vous connaissez, avec qui vous avez déjà une certaine relation".

Il a ensuite détaillé ce qu'était sa philosophie. Sa priorité, au-delà du sportif, est de réinstaurer une valeur essentielle dans le vestiaire. "Être entraîneur du Standard ne va pas changer ma personnalité. Les joueurs savent que, quand il y aura des décisions sportives à prendre, je les prendrai. Je leur ai dit que j'avais une philosophie, dans la vie et dans le football, qui est basée sur le respect. Par rapport à ça, on doit l'avoir partout dans le club, par rapport aux gens qui travaillent ici, par rapport à la direction, par rapport à la communication. On a la responsabilité des résultats. Cela a été la base de mon discours de ce matin et je pense qu'ils l'ont compris", a détaillé le Sénégalais.

Son premier match sur le banc du Standard aura lieu lundi prochain, face à Waasland-Beveren.

jeudi, 31 décembre 2020

B&B ça se fête à Noël réservez à partir de chez vous ! Bonne fête!

Noël avec "Comme j'aime" chez vous !

Noël avec Prismashop chez vous !

mercredi, 30 décembre 2020

Noël avec Puma qui vous accompagnera après !

VOS NOMS DE DOMAINES ET CREER VOS SITES FACILEMENT

Belgique: Mbaye Leye est de retour au Standard

Mbaye Leye est de retour au Standard. En juin dernier, le Sénégalais espérait déjà une place sur le banc des Rouches après le pas de côté de Michel Preud’homme. Les dirigeants liégeois avaient alors opté pour un nouveau visage, celui de Philippe Montanier. T2 de Michel Preud’homme pendant un an, Leye a donc rangé son training et sa casquette de coach dans le placard pendant six mois.mbaye léye,standard de liége

Bien qu’inexpérimenté dans ce rôle, Leye (38 ans) pourra compter sur une bonne connaissance du groupe qui n’a pas énormément changé depuis son départ. Il connaît d’ailleurs le club depuis 2010, année de son arrivée en bord de Meuse en tant que joueur.

Une expérience d’un an et demi qui n’avait pas complètement répondu aux attentes. Deuxième meilleur buteur du championnat avec Zulte Waregem pour ses débuts en Pro League (16 buts eb 2007-2008), il avait confirmé les saisons suivantes à Gand où il avait remporté une première Coupe de Belgique (2010) et terminé deuxième du championnat. Une expérience gantoise qui lui a également permis de croiser une première fois le chemin de Michel Preud’homme.

Des premiers pas réussis en Belgique qui lui avaient permis d’endosser le maillot de la sélection sénégalaise à deux reprises.

En pleine force de l’âge à 28 ans, il débarque alors au Standard sous les ordres de Domenico D’Onofrio. En un an et demi à Liège, Leye inscrira 11 buts et 7 assists en 56 rencontres.

Titulaire dans un premier temps, il devra partager sa place aux côtés de Meme Tchité avec Alois Nong. C’est lors de cette première saison à Sclessin où il côtoiera notamment Witsel, Defour et Ciman qu’il remportera une deuxième Coupe de Belgique consécutive (2011).

La (demi-) saison suivante sera plus compliquée pour Leye sous les ordres de José Riga. Dans une attaque composée de Cyriac, Tchité, Nong et d’un jeune Michy Batshuayi qui pointe le bout de son nez, les places sont chères. De moins en moins employé, il va finir par quitter le club en janvier pour retourner à Zulte Waregem.

Un départ qui fera nourrir certains regrets aux supporters suivants la saison suivante avec un Leye capable de marquer 17 buts et de délivrer 8 assists avec le Essevee (2012-2013).

Lors des saisons suivantes, il va alterner le bon et le moins bon sous le maillot de Zulte Waregem et de Lokeren.

Auteur de 20 buts en championnat lors de la saison 2015-2016, il s’offrira sa saison la plus prolifique en Pro League avec 20 buts avant de décrocher une troisième Coupe de Belgique à son palmarès avec Zulte-Waregem (2017).

Et alors qu’il foule encore les pelouses belges sous les maillots d’Eupen et de Mouscron, Leye entame sa renconversion en tant que consultant pour RTL lors des matches de Ligue des Champions. Un rôle qu’il conservera également lors de son passage en tant que T2 au Standard.

mardi, 29 décembre 2020

Gabon: Ali Bongo Ondimba siffle la fin de la récréation

bongo.jpgA l’heure où l’économie est fragilisée par la crise du Covid-19, le président Ali Bongo Ondimba ne veut plus protéger une classe politique qu’il a promue et qu’il juge peu soucieuse de l’intérêt du pays.

Une semaine chrono. C’est le temps qu’a duré la polémique sur les abattements fiscaux, qui a provoqué début décembre la démission du ministre de l’économie, Jean-Marie Ogandaga. À la mesure d’un poison qu’on dispense au goutte-à-goutte, des documents accablants révélés par la presse et provenant de syndicats en grève au sein des régies financières ont discrédité ce pilier du gouvernement.

Sûr de son pouvoir et du soutien de la présidence, il avait cru pouvoir échapper à la reddition des comptes. Erreur. De soutien haut placé, il n’en a pas eu. Au contraire, lorsqu’il a remis sa démission le 8 décembre dernier à la demande de la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le président Ali Bongo Ondimba lui a indiqué la porte de sortie.

Jeuneafrique

dimanche, 27 décembre 2020

Premier League: Arsenal comme on aimait, pulvérise le Grand Chelsea par 3 buts à 1

Arsenal revient à la norme. Les homme d'Artéta nous ont gratifié d'un football normal à la réputation du Club. Ces derniers temps Arsenal nous avait habitués d'une image pas "football". Un jeu qui manquait de créativité, d'engagement et de vitesse.

arsenal.jpgLe derby d'hier nous a surpris dans plusieurs sens. Le sens du football et le sens du résultat. Les Dieux du foot avaient choisi tout simplement Arsenal qui revient à la norme.

D'après Lesoir que nous avons visité "

Contraint de rajeunir son équipe car Willian et David Luiz sont à l’isolement par mesure de précaution, malgré des tests Covid négatifs, tout comme le défenseur Gabriel, identifié comme cas contact et qui sera absent pour 10 jours au moins, Mikel Arteta peut être satisfait de sa relève.

Sérieux et appliqué, mais aussi très dynamique, face à un Chelsea trop prévisible, Arsenal s’est aussi montré très réaliste.

L’ouverture du score est venue sur un penalty très «soft» (mou), comme on dit en anglais, obtenu avec malice par Kieran Tierney pour une faute évitable de James Reece. Sans états d’âme, Alexandre Lacazette a transformé (1-0, 35e).

Juste avant la mi-temps, Granit Xhaka a ajouté un magnifique coup franc pleine lucarne (2-0, 44e), avant que Bukayo Saka ne trouve la lucarne opposée sur un centre-tir un peu heureux (3-0, 56e).

En fin de match, Arsenal s’est fait un peu peur, Tammy Abraham réduisant la marque (3-1, 85e) avant que Jorginho ne rate un penalty, ou plutôt que Bernd Leno ne l’arrête bien sur sa gauche, à la toute fin du temps réglementaire.

Mais la défaite de Chelsea fait le bonheur d’Aston Villa qui avait battu plus tôt Crystal Palace 3-0 tout en ayant joué toute la seconde période à 10."

Wait and see 

vendredi, 25 décembre 2020

L'international sénégalais Adramé Ndiaye emporté par le Coronavirus en France

L’ancien pivot de l’équipe nationale masculine de basket du Sénégal, Adramé Ndiaye, est décédé ce jeudi en France des suites du Covid-19, ont appris nos confrères auprès des proches de l’ancien basketteur âgé d’une soixantaine d’années.

Champion d’Afrique en 1980 à Rabat (Maroc) à l’âge de 22 ans, le défunt a joué à l’ASFO (Association sportive des fonctionnaires), à Bopp avant de s’expatrier en Côte d’Ivoire, en France et plus tard à Abu Dhabi.adramé.jpg

Il s’agissait d’une belle équipe dirigée à l’époque par Alioune Diop dit Lune. Elle comptait en son sein, Mathieu Faye, Moustapha Diop Gaucher, Oumar Dia Adidas 1 et aussi Bassirou Badji, coach de l’équipe nationale masculine championne d’Afrique en 1997 à Dakar, commentait le défunt en 2012 dans ‘’Na Woon Demb’’, une émission de la télévision privée, TFM.

Dans le même entretien, il rappelait avoir joué dans plusieurs clubs français dont Calais et Vitry-le François club avec lequel il a gagné une coupe de France.

En Côte d’Ivoire, il avait assuré y avoir joué grâce à son ancien coéquipier à Bopp, Aziz Mbengue.

‘’Le Stade d’Abidjan avait un président (André Raggi décédé en juillet dernier) qui voulait tout gagner à l’époque et il a essayé de bâtir un club puissant’’, a témoigné Mamadou Koumé, ancien reporter au quotidien le Soleil et ancien directeur général de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’C’est un basketteur qui avait une relation particulière avec les médias qui venait souvent discuter avec les journalistes après un article’’, s’est souvenu Koumé qui a dirigé pendant plusieurs années l’Association nationale de la presse sportive
(ANPS).

‘’C’était des explications et c’est souvent dans un bon état d’esprit’’, a indiqué Mamadou Koumé, formateur pendant au CESTI (Centre des études et sciences et techniques de l’information).

‘’C’est un très bon basketteur, il fait partie d’une grande génération de basketteurs et il fallait être très bon pour pouvoir être retenu’’, a ajouté l’ancien reporter sportif.

 

Infos: sanslimites