Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 septembre 2022

Mali-Indépendance: Menacés par la Cédéao, Goïta et Doumbouya main dans la main à Bamako

Le président de la transition guinéen assiste, jeudi 22 septembre à Bamako, à la célébration de la fête de l’indépendance du Mali.

Le colonel Mamadi Doumbouya est arrivé dans l'après-midi de mercredi dans la capitale malienne. Reçu « avec tous les honneurs, à sa descente de l'avion présidentiel de la République du Mali »par son homologue Assimi Goïta, le chef de la junte guinéenne prend part au 62e anniversaire de l'accession du Mali à la souveraineté internationale.

C'est le premier déplacement du colonel Mamadi Doumbouya à l'étranger, un an après avoir renversé le président Alpha Condé. Deux ans auparavant au Mali, le colonel Assimi Goïta a fait subir le même sort à Ibrahim Boubacar Keïta.

« C'est avec joie que j'accueille mon frère, le colonel Mamadi Doumbouya. Cette présence, dans le cadre des festivités du 22 septembre, est une marque de solidarité constante. Deux pays, une même histoire, un seul peuple. Une fois de plus, la Guinée se tient à nos côtés », a magnifié le colonel malien sur sa page Twitter.

Selon les médias guinéens, le colonel Mamadi Doumbouya profitera de son séjour à Bamako pour aborder avec le colonel Assimi Goïta la question des 46 militaires ivoiriens détenus depuis le 10 juillet. Ces soldats sont accusés par Bamako de tentative de déstabilisation alors qu'Abidjan nie en bloc.

Les deux dirigeants sont en parfaite entente. En effet, la Guinée est l'un des rares pays ouest-africains à s'être solidarisée avec le Mali quand ce pays était sous le coup de l'embargo de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cédéao) entre janvier et juillet 2022. Elle avait ouvert sa frontière au Mali pour lui permettre d'importer et d'exporter des marchandises à travers le port de Conakry.

Les dossiers du Mali et de la Guinée équatoriale à New York

Au moment où les colonels Assimi Goïta et Mamadi Doumbouya assistent ce jeudi à la célébration de la fête de l'indépendance du Mali à Bamako, les chefs d'État de la Cédéao se réunissent à New York, aux États-Unis. Une rencontre qui se tient en marge de la 77e Assemblée Générale ordinaire des Nations Unies.

Ce sommet extraordinaire est initié par le Bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, président en exercice de la Cédéao. Il avait prévenu, la veille, la Guinée qu'elle allait au-devant « de lourdes sanctions » si la junte persistait dans sa volonté de se maintenir au pouvoir pendant trois ans avant de passer la main à des civils élus.

Concernant le Mali, c'est surtout le sort des 46 militaires ivoiriens détenus à Bamako qui devrait occuper la Cédéao. L'affaire a dégradé les relations déjà tendues entre Bamako et Abidjan. La junte malienne qualifie ces soldats de « mercenaires » et les accuse d'avoir voulu attenter à la sûreté de l'État. Dénonçant « une prise d'otage », la Côte d'Ivoire assure que les militaires venaient en mission dans le cadre d'opérations de soutien logistique à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Toutefois, Bamako, qui sort de six mois d'un embargo de la Cédéao, a récemment mis en garde contre toute « instrumentalisation » de l'organisation régionale dans la crise avec la Côte d'Ivoire voisine. Le Premier ministre malien par intérim, le colonel Abdoulaye Maïga, affirme que l'affaire des 46 soldats ivoiriens « est purement judiciaire et bilatérale » et la médiation engagée par le Togo est « l'unique cadre de règlement du dossier ».

Accusant les autorités ivoiriennes d'être animées par une « volonté d'adversité » et « d'avoir transformé un dossier judiciaire en une crise diplomatique », le Mali les appelle à ne pas « se soustraire à leur responsabilité » et prévient qu'il « n'est nullement concerné par cette procédure devant l'instance communautaire ».

ODL/ac/id/APA

mercredi, 21 septembre 2022

France: Trois policiers condamnés à quinze mois de prison avec sursis

Les trois policiers ont été reconnus coupables de « fautes » en lien direct avec la mort d’Amadou Koumé qui avait succombé à une « asphyxie mécanique lente », liée à deux clés d’étranglement, des prises hautement dangereuses et mortelles. 

Les faits s'étaient passés dans un bar de Paris , le sieur Amadou Koumé un père de 33 ans a été victime de violence policière qui a tourné au drame. Ainsi, les trois policiers concernés sont condamnés  à quinze mois d’emprisonnement avec sursis pour homicide involontaire par le tribunal de Paris ce 20 Septembre 2021.

C'est gravissime quand des hommes sensés mettre de l'ordre créent le grand désordre, des hommes sensés appliquer la loi deviennent des hors la loi. C'est un qu'on appelle "Un accident de l'histoire".

Diéry Ngoné Massamba

Europehorizon

dimanche, 18 septembre 2022

SÉNÉGAL / REMANIEMENT : Voici la liste complète des ministre du nouveau Gouvernement dirigé par le Premier ministre Amadou BA.

Me Sidiki Kaba ministre Forces armées 

Ismaila Madior Fall Garde des Sceaux, ministre de la Justice

Aissata Tall Ministre des Affaires étrangères

Félix Antoine Diome ministre de l’Intérieur

Mamadou Moustapha Bâ Ministre des Finances et du Budget 

Amadou Mansour Faye ministre des infrastructures des transports et des enclavements

Aly Ngouille Ndiaye ministre de l’Agriculture de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire

Mme Oulimata Sarr ministre de l’Économie, du Plan et de  la coopération,

Cheikh Omar Anne Ministre de l’Education nationale

Moussa Baldé Ministre de l’Enseignement Supérieur de la recherche et de l’innovation

Mariama Sarr ministre de la Formation professionnelle de l’apprentissage et de l’insertion

Serigne Mbaye Thiam ministre de l’eau et de l’Assainissement

Fatou Diané ministre de la Femme, de la Famille et de la protection des enfants

Marie Khemess Ngom Ndiaye ministre de la Santé 

Oumar Sarr ministre des Mines et de la Géologique

Sophie Gladyma Ministre du Pétrole et des énergies

Doudou Kâ ministre des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires

Alioune Ndoye Ministre de l’Environnement du développement durable et de la transition écologique

Papa Sagna Mbaye Ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime

Samba Sy ministre du Travail

Abdoulaye Seydou Sow ministre de l’Urbanisme du logement et de l’hygiène publique

Abdou Karim Fofana ministre du Commerce et la consommation, des Pme, porte-parole du Gouvernement

Moustapha Diop Ministre du Développement industriel et des Pmi

Samba Ndiobène Kâ ministre du développement communautaire de la solidarité nationale et de l’équipé territoriale

Victorine Ndeye Ministre de la microfinance de l’économie sociale et solidaire

Mamadou Talla ministre des collectivités territoriales de l’aménagement et du développement des territoires

Pape Malick Ndour ministre de la Jeunesse, de l’entreprenariat et de l’Emploi

Yankhoba Diattara ministre des Sports

Mame Mbaye Niang ministre du Tourisme et des loisirs 

Alioune Sow ministre de la Culture et du patrimoine Historique

Moussa Bocar Thiam Ministre de la Communicationn des télécoms et de l’économie numérique

Gallo Bâ Ministre de la Fonction publique et de la transformation du secteur public

Pape Amadou Ndiaye ministre de l’artisanat et de la transformation du secteur informel

Aly Saleh Diop ministre de l’Élevage et de la production animale

-    Annette Seck Ministre auprès du Ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’Extérieur chargée des sénégalais de l’Extérieur

-    Mamadou Saliou Sow ministre auprès du Garde des Sceaux chargé de la Bonne gouvernance de la promotion des droits humains

-    Birame Faye ministre auprès du ministre de l’intérieur chargé de la sécurité de proximité et de la protection civile

-    Yankhoba Issa Diop ministre auprès du ministre de l’Eau et de l’Assainissement chargé de la prévention des inondations

Nominations à la Présidence

Abdoulaye Daouda Diallo, ministre d’Etat directeur de Cabinet du Président de la République

Moustapha Niasse nommé haut représentant du Président de la République

Mahmoud Saleh, Envoyé spécial du Président de la République

Cheikh Kanté Ministre auprès du Président de la République, Chargé du Suivi du Pse 

Yoro Dia Ministre Porte-parole et coordonnateur de la communication de la Présidence de la République

samedi, 17 septembre 2022

Dernières minutes en Belgique pour le Prix de l’énergie : le gouvernement décide de nouvelles mesures d’aide aux foyers et aux entreprises

Après plusieurs réunions sans résultat, le cabinet restreint du gouvernement fédéral (le kern) s’est à nouveau réuni ce vendredi et cette fois, il a pris une série de mesures pour alléger les factures énergétiques des ménages et des entreprises. L’idée principale n’est pas d’étendre l’accès au tarif social à un plus grand nombre de personnes mais de proposer à ceux qui n’en bénéficient pas une aide proportionnelle à leurs revenus.

Pour les ménages, un soutien mensuel de 135 euros pour le gaz et de 61 euros pour l’électricité sera mis en place pour les mois de novembre et décembre. La mesure sera ciblée en fonction des revenus et des contrats. Le chèque mazout sera également porté à 300 euros. On vous explique cela.

La classe moyenne qui ne bénéficie pas du tarif social sera aidée, mais en fonction des revenus.

Au sein de la coalition Vivaldi, chacun avait ses propres idées. Comme souvent, c’est un compromis qui ressort des discussions. Un des éléments sur la table était l’extension du tarif social, ce système qui permet de payer son énergie à un tarif réduit en raison de ses faibles revenus. Il profite à deux millions de personnes, il sera prolongé jusqu’au 31 mars 2023, comme la TVA réduite à 6%, mais il ne sera pas étendu.

Par contre, comme le proposait le Premier ministre Alexander De Croo, des mesures vont soulager les ménages qui ont des revenus juste suffisants pour ne pas bénéficier du tarif social. On va fournir à chacun un paquet de base de gaz et d’électricité à un prix fixe. Ceux qui consommeront davantage payeront le surplus au tarif normal. Cela se traduira par une réduction de la facture de 135 euros par mois sur la facture de gaz et de 61 euros sur celle d’électricité pendant les mois d’hiver, soit novembre et décembre.

Ce forfait de base à prix réduit est uniquement prévu pour les contrats d’énergie variables et pour tous les nouveaux contrats fixes conclus ou renouvelés à partir du 1er octobre 2021.

Tout le monde recevra la réduction mais elle sera imposable si on gagne trop

Attention, une condition de revenu s’appliquera également. Le forfait de base à prix réduit est une intervention nette pour les personnes à faibles et moyens revenus. Pour les personnes dont le revenu dépasse les limites ci-dessous, l’administration fiscale considérera l’intervention comme un avantage imposable, ce qui signifie qu’ils devront en partie le rembourser via leur déclaration d’impôts deux ans plus tard.

Les limites de revenu sont les suivantes :

  • Les isolés dont le revenu annuel net imposable ne dépasse pas 62.000 euros (pour information, le revenu médian net imposable est de 37.273 euros dans notre pays) ;
  • Les couples dont le revenu annuel net imposable ne dépasse pas 125.000 euros ;
  • Par personne à charge supplémentaire, 3700 euros s’ajoutent à ce revenu annuel net imposable.

Pour les ménages se chauffant au mazout, le chèque actuel de 225 euros passera à 300 euros jusqu’au 31 mars 2023.

Les entreprises et les indépendants n’ont pas été oubliés

Pour soulager les finances malmenées par la crise énergétique, des mesures de soutien ont été prises, notamment dans le domaine social. Les voici :

  • Les entreprises en difficulté en raison des coûts élevés de l’énergie pourront bénéficier d’un report du paiement des cotisations sociales.
  • Le régime de chômage temporaire "énergie" sera activé et aligné sur l’encadrement temporaire de crise européen.
  • Un droit passerelle temporaire sera accordé aux indépendants qui rencontrent des difficultés en raison de leur facture énergétique.
  • Des plans de remboursement plus longs seront prévus pour les cotisations sociales des indépendants.
  • Une sensibilisation aux paiements anticipés de cotisations sociales pour les indépendants sera mise en place.

Des mesures de soutien fiscales et financières ont aussi été adoptées :

  • Report du paiement des impôts
  • Plans de remboursement des dettes fiscales
  • Ajustement des mesures existantes concernant la déduction pour investissement
  • Exonération fiscale pour les mesures d’aide régionale
  • Adaptation du périmètre d’investissement du Belgian Recovery Fund
  • Réduction des accises sur le gaz et l’électricité pour passer au minimum européen pour les mois de novembre et décembre.

jeudi, 15 septembre 2022

Affaire famille Pogba: Mathias Pogba et quatre autres personnes en garde à vue

Mathias Pogba et quatre autres personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de "l'affaire Pogba", selon des informations de RMC Sport, confirmant celles du Monde.

 Convoqué ce mercredi à Nanterre par les policiers en charge de l'enquête, selon les informations de RMC Sport, Mathias Pogba a été placé en garde à vue, comme indiqué par le journal Le Monde. Quatre autres personnes ont également été placées mardi et mercredi sous le régime de la garde à vue.

Mathias Pogba n'était pas présent à son domicile lorsque les enquêteurs ont voulu l'interpeller ce mercredi matin. Ils l'ont donc convoqué en urgence, et il s'est présenté en début d'après-midi. Sa garde à vue a commencé à 15h.

Celle-ci survient deux mois après la plainte déposée en Italie par Paul Pogba, qui dénonce des tentatives d'extorsion entre mars et juillet 2022 se chiffrant à plusieurs millions d'euros. Cette plainte a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Paris le 3 août, puis d'une information judiciaire le 2 septembre pour notamment extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs.

13 millions d'euros réclamés

Cette histoire, qui secoue le football français à l'approche de la Coupe du monde 2022 au Qatar (20 novembre-18 décembre), a été révélée au grand jour avec la publication le 27 août d'une vidéo énigmatique de Mathias Pogba, lui-même footballeur professionnel, qui promettait des "révélations" sur son frère Paul.

Après cette vidéo, il s'est avéré que Paul Pogba avait raconté aux enquêteurs avoir été piégé par des amis d'enfance et deux hommes encagoulés, armés de fusils d'assaut. Ces individus lui auraient reproché de ne pas avoir été soutenus financièrement. Une somme de 13 millions d'euros lui aurait été réclamé. Le champion du monde aurait ensuite déclaré avoir reconnu son frère aîné Mathias parmi les suspects.

mercredi, 14 septembre 2022

14 ième législature au Sénégal avec beaucoup de député sans éducation . C'est le grand désordre.

A lire la déclaration du Député Maire de Dakar sur Xalima qui n'a de mérite que d'être le fils de son père. Diaz n' a aucune distinction académique qui peut attester qu'il possède un savoir qu'il peut revendre sinon il n'est qu'une grande gueule et c'est tout.

C'est sûr qu'il sera incapable de par des artifices intelligents  de faire bénéficier à Dakar des retombées économiques et de développement. A son groupe s'ajoutent des enfants de la rue dont comme la femme qui vient d'Italie et l'autre de Guinée Bisseau.

Et voila ce qui est lu pour vous;

Après l’installation électrique des députés de la 14èmelégislature, l’opposition parlementaire annonce un autre front. Barthélémy Dias et les autres députés de la coalition Yewwi askan wi comptent introduire une proposition de loi pour régler de manière définitive la question du 3èmemandat. Et le peuple sénégalais, dans son ensemble, est invité à envahir l’Assemblée nationale pour dire non au 3èmemandat. L’annonce est du député-maire Barthélémy Dias, hier, au cours d’une déclaration sur sa page Facebook lit par nos confrères de Walf-net. «Après la célébration du grand  Magal de Touba, nous allons initier une proposition de loi qui va régler définitivement la question du troisième mandat. A ce titre, j’invite le peuple sénégalais à envahir l’Assemblée nationale du Sénégal. Il va donner une position claire et tranchée. Non au 3èmemandat. Au cas contraire, tu nous trouveras sur ton chemin. Nous avons décidé de résister pour le compte du peuple sénégalais. Advienne ce qui adviendra», a lancé le député maire. Occasion qu’il saisira pour lancer des piques au président Macky Sall : «Ta petite marionnette que tu as mis à l’Assemblée nationale, tant que le 166èmedéputé est présent (gendarmerie) tu peux continuer à violer les lois et les textes. Et que tous les partenaires du Sénégal (bilatéraux ou partenaires techniques ou financiers) constatent que le Sénégal est autre chose qu’une démocratie. Toi et ta marionnette que tu as installée à l’Assemblée, toi et tes pseudos députés, tu sauras que cela ne passera pas».

Le chef de protocole officieux du chef de l’Etat, Farba Ngom, en a également pris pour son grade.  «Farba Ngom avec ses sacs de procuration faisait la pluie et le bon temps mais son heure viendra. Il faut qu’une certaine presse arrête de faire le sale boulot de Macky Sall. Vous connaissez Barthélémy Dias, Guy Marius Sagna, Abass Fall… On sera intransigeant pour le respect de nos droits», prévient Barthélémy Dias. Ce dernier qui fait allusion aux altercations qui se sont produits hier à l’Assemblée nationale, affirme que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale à l’article 86 alinéa 6 sur le vote du président de l’Assemblée nationale parle clairement sur les bulletins. A l’en croire, il n’est nullement écrit de la rédaction des noms, mais des couleurs. Parce que, dit-il, il y a des députés qui ne savent ni lire ni écrire.

vendredi, 09 septembre 2022

La Reine Elizabeth II a pris sa retraite éternelle, le Prince Charles devient Roi d'Angleterre

Elle a traversé le XXe siècle, connu 14 présidents américains, 7 papes et 15 Premiers ministres britanniques. Ses moindres faits et gestes ont été scrutés au fil de centaines de livres, articles de presse et documentaires. Sa vie a fait l’objet de l’une des séries télévisées les plus ambitieuses de ces dernières années.charles.jpg

La reine Elizabeth II est décédée. Elle aura eu le règne le plus long de l’histoire du Royaume-Uni de Grande-Bretagne, loin devant la reine Victoria qui avait occupé le poste pendant 63 ans.

Les rumeurs d’abdication, régulièrement lancées ces dernières années, ne se sont jamais vérifiées. La souveraine a tenu son rôle jusqu’au bout. Un rôle commencé à la mort de son père en février 1952.

Reine malgré elle

Le règne d’Elizabeth II est le résultat d'un accident de l’histoire, causé par le poids des traditions. Fille du prince Albert, duc d’York et d’Elizabeth née Bowes-Lyon, elle n’était en principe que troisième dans l’ordre de succession au trône.

Jusqu’au jour où son oncle, Edouard VIII, abdique pour épouser Wallis Simpson, une Américaine deux fois divorcée. Résultat : en 1936, le prince Albert devient Georges VI. Le destin d’Elizabeth est scellé. Un jour, elle sera reine à son tour.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la future monarque est une adolescente. À 14 ans, elle prononce son premier discours officiel. "Lilibet", comme on la surnomme en privée, s’adresse alors aux enfants de son âge qui ont dû quitter les villes bombardées pour trouver refuge dans les campagnes. "Nous savons, chacun de nous, que tout se terminera bien", dit-elle au micro avec un timbre de voix et un accent qui la rendront reconnaissable entre toutes.

RTBF

mercredi, 07 septembre 2022

S.O.S Il faut que la paix revienne au plus vite possible.

poutine.jpg

OUF

mardi, 30 août 2022

Flambée des prix: l'Europe prépare "une réforme structurelle du marché de l'électricité"

L'UE a annoncé ce lundi préparer "une intervention d'urgence" et "une réforme structurelle" du marché européen de l'électricité, dont le fonctionnement est de plus en plus critiqué face à la folle envolée des prix, une proposition également défendue par le Premier ministre belge Alexander De Croo. 

Une telle réforme, réclamée de longue date par la France mais qui divisait les Vingt-Sept, sera au menu d'une réunion des ministres de l'Energie de l'UE le 9 septembre à Bruxelles.

"La flambée des prix de l'électricité montre clairement les limites du fonctionnement actuel du marché. Celui-ci avait été conçu dans un contexte très différent", a reconnu Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, lors d'une conférence à Bled (Slovénie).

"C'est pourquoi nous travaillons en ce moment à une intervention d'urgence et à une réforme structurelle du marché", a-t-elle affirmé, sans plus de précisions.

vendredi, 30 avril 2021

Belgique :La fermeture des restaurants bruxellois était illégale, selon la justice

Le tribunal de 1ère instance de Bruxelles estime que la fermeture des restaurants décidée le 28 octobre 2020 est illégale, rapportent vendredi la RTBF, L’Echo et les journaux Sudpresse.

Le tribunal avait été saisi en urgence par 52 restaurateurs qui contestaient l’obligation de fermeture. Le tribunal de première instance francophone de Bruxelles a déclaré leur demande recevable et fondée, dans une ordonnance en référé rendue le 30 avril.

Le tribunal estime que la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) n’était pas habilitée à prendre ces mesures, ni à sanctionner pénalement leur non-respect. Il est aussi reproché à l’État belge de ne pas avoir consulté au préalable le Conseil d’État. Le tribunal a conclu, par ailleurs, à la violation par le fédéral du principe de non-discrimination quand il a autorisé le secteur de la restauration collective à garder les cantines ouvertes.

Comme lors d’un jugement précédent estimant que les trois lois sur lesquelles se base le gouvernement pour élaborer des mesures restrictives des droits individuels, dans la lutte contre le coronavirus, ne sont en apparence pas suffisantes, le tribunal accorde 30 jours au gouvernement pour prendre les mesures nécessaires afin faire cesser cette illégalité sous peine d’astreintes pouvant aller jusqu’à 250.000 euros.

L’article La fermeture des restaurants bruxellois était illégale, selon la justice est apparu en premier sur Metro.

AUSSI SUR MSN : Horeca - les mesures détaillées du plan plein air fixées dans un projet d’arrêté ministériel.

jeudi, 28 janvier 2021

L'Excellent Discours du Roi des Belges.

Le Roi a mis en avant jeudi le rôle central joué par la Belgique dans la vaccination contre le coronavirus. Il y voit un motif de fierté mais aussi une responsabilité à l'égard des autres pays. "Notre pays est aujourd'hui au centre des opérations de vaccinations un peu partout dans le monde, grâce à sa contribution au développement, à la production et à la distribution de vaccins contre le coronavirus. Ceci n'est pas le fruit du hasard, mais le...

Le Roi a mis en avant jeudi le rôle central joué par la Belgique dans la vaccination contre le coronavirus. Il y voit un motif de fierté mais aussi une responsabilité à l'égard des autres pays. "Notre pays est aujourd'hui au centre des opérations de vaccinations un peu partout dans le monde, grâce à sa contribution au développement, à la production et à la distribution de vaccins contre le coronavirus. Ceci n'est pas le fruit du hasard, mais le résultat d'une vision et d'une stratégie à long terme. C'est aussi le résultat de la coopération remarquable entre autorités et universités, entre le secteur public et l'industrie. Nous pouvons en être fiers. C'est aussi une grande responsabilité. Le monde entier nous regarde et compte sur nous", a déclaré Philippe à l'occasion du traditionnel discours aux autorités du pays diffusé cette année par visioconférence.

A cet occasion, le premier ministre Alexander De Croo a également délivré un discours, à voir et à lire ici dans son intégralité.

Ces réalisations doivent servir de modèle dans d'autres domaines, estime-t-il, notamment socio-économiques. La pandémie a exacerbé les défis qui s'y posent. "Si nous parvenons à bien les gérer, ils peuvent créer de nouvelles opportunités. Ces nouvelles opportunités sont nécessaires de toute urgence pour nous tous mais en particulier pour nos jeunes qui aspirent à des perspectives d'avenir. Cela demande de faire des choix audacieux pour accélérer la création d'emplois et d'entreprises, et pour renforcer l'inclusion sociale", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat a insisté sur l'importance d'investir dans l'enseignement et la formation, de stimuler l'esprit d'entreprise et de libérer des fonds publics pour le climat, la mobilité et la sécurité énergétique. Il a également demandé que les "talents de chacun" soient impliqués, sans oublier les seniors. Un plaidoyer qui implique une "réelle égalité des chances", notamment sur le marché de l'emploi "où trop souvent encore sévit la discrimination".

Le Roi a évoqué les changements internationaux, induits par la pandémie de covid-19 mais aussi par le Brexit et le changement de présidence aux Etats-Unis. Il a aussi salué la mise en place d'un nouveau gouvernement fédéral début octobre. "Depuis près de quatre mois maintenant, le pays est géré au niveau fédéral par un gouvernement de plein exercice. Ce gouvernement est l'aboutissement de notre processus démocratique. Il a fallu patiemment faire un long chemin afin de réunir différentes visions sociétales autour d'un projet commun. Aujourd'hui une équipe solide est en place et nous ne pouvons que nous en réjouir", a-t-il souligné.

vendredi, 22 janvier 2021

USA:Quel va être le futur de Melania Trump.

Belgique:Glikinet veut définir des modalités pour l’interdiction des voyages non-essentiels

«Il était clair depuis le début de la semaine» que la Belgique se dirigeait vers une interdiction des voyages non-essentiels à l’étranger, mais les modalités de la mesure doivent encore être discutées, a indiqué le vice-Premier ministre Georges Gilkinet (Ecolo) à son arrivée au siège du gouvernement vendredi matin.

«J’ai encore eu des contacts avec des collègues allemands et luxembourgeois (jeudi) et tout le monde en Europe va dans le même sens à ce sujet», a assuré M. Gilkinet.

jeudi, 21 janvier 2021

Donald Trump a gracié le rappeur Lil Wayne

Le président américain sortant Donald Trump a gracié 73 personnes, dont le rappeur américain Lil Wayne, a annoncé mercredi la Maison Blanche, peu avant la fin de ses fonctions.

"Le président Donald J. Trump gracie 73 personnes et a commué les peines de 70 autres", est-il indiqué dans un communiqué. Ni M. Trump, ni ses enfants ne figurent sur la liste des personnes bénéficiant d'une grâce.

Lil Wayne, désigné sous son nom de Dwayne Michael Carter Jr, la plaidé coupable le mois dernier de possession d'une arme à feu, délit pour lequel il risquait jusqu'à dix ans de prison.

L'interprète de "Lollipop" a été retrouvé en possession d'une arme et de munitions lors d'une fouille d'un jet privé par la police à Miami en décembre 2019. La loi en Floride interdit aux repris de justice de posséder des armes. L'ex-compagnon de Christina Milian, qui a une maison dans le sud de la Floride, avait selon le Miami Herald admis que le pistolet plaqué or trouvé dans ses bagages était le sien. L'arme lui aurait été donnée en cadeau pour la fête des pères.

Récompensé cinq fois aux Grammy Awards, Lil Wayne s'était affiché quelques jours avant l'élection présidentielle américaine aux côtés d'un Donald Trump tout sourire.

mardi, 19 janvier 2021

Centrafrique : L’opposition vilipende Mankeur devant l’Onu

Représentant de l’ONU en République centrafricaine, Mankeur Ndiaye est la cible de l’opposition dans ce pays.

Selon Walf Quotidien, le diplomate sénégalais est accusé d’avoir interféré dans la présidentielle du 27 décembre dernier et d’être responsable dans l’escalade de la violence qui a éclaté peu avant ces élections.

Dans une correspondance adressée dimanche au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la coalition de l’opposition (COD-202) a appelé à l’ouverture d’une enquête pour déterminer l’ampleur de son intervention et ses effets.

Le COD-2020 a souligné que Mankeur Ndiaye porte une responsabilité dans la crise sociopolitique actuelle au pays et, en conséquence, «une mission d’enquête s’avère nécessaire pour faire la lumière» sur des accusations portées contre lui par le COD-2020.

Selon les membres de la coalition de l’opposition, le ?eprésentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Mankeur Ndiaye, avait joué «un rôle néfaste» en Centrafrique «tout au long du processus électoral» qui avait pour conséquence «la violence armée» qui sévit actuellement en Centrafrique.

L’opposition centrafricaine a relevé que dès le début du processus électoral, elle avait émis plusieurs avertissements tant au gouvernement centrafricain qu’à l’ONU sur «des violations systématiques» du code électoral.

 

Seneweb.RFI

12:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mankeur |  del.icio.us |  Facebook | | |

Belgique: Détecté dans le Royaume Le variant britannique inquiète les autorités .

Le Comité de concertation qui était prévu ce vendredi devrait être avancé. En cause, le variant britannique qui inquiète de plus en plus les autorités. 

Le Comité de concertation devait en effet se réunir ce vendredi pour évoquer, notamment, l’avenir des métiers de contact, comme les coiffeurs. Mais l’apparition de foyers du variant britannique pourrait bousculé l’agenda. Si une réouverture des salons de coiffure n’était pas à l’ordre du jour, l’idée était néanmoins de donner au secteur des perspectives.

Mais l’apparition en Belgique du variant britannique du coronavirus devrait pousser les autorités à avancer ce Comité de concertation.

Ce qui est sûr est que le coronavirus continue a faire mal.

@Métro.

jeudi, 14 janvier 2021

La France a les moyens pour trouver notre fille Diary Sow disparue en France

mercredi, 13 janvier 2021

COVID19:Vigilance, fermeture des frontières…: ce que préconisent les experts scientifiques face à l’augmentation des contaminations au coronavirus

La Belgique a enregistré en moyenne 2.070,2 cas quotidiens de Covid-19 entre le 3 janvier et le 9 janvier, en hausse de 30 % par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 20.194 personnes sont décédées en Belgique à cause d’une infection au coronavirus.

En moyenne, le Covid-19 a fait 50,7 morts chaque jour au cours de cette période, un recul de 25,1 %.

Les hôpitaux belges ont admis en moyenne 124,4 patients atteints du Covid-19 chaque jour entre le 6 et le 12 janvier (-6 %). Le nombre de patients hospitalisés pour une infection au coronavirus s’élève à 1.960 (-3 %), dont 356 (-6 %) en soins intensifs.

Le taux de reproduction reste à 0,93, contre à 0,94 mardi.

Depuis le début de l’épidémie, le virus a contaminé au moins 667.322 personnes en Belgique.

Les experts en alerte

Le nombre grandissant de nouvelles infections au variant britannique du coronavirus inquiète les experts. Alors que le biostatisticien Geert Molenberghs (UHasselt/KU Leuven) suggère d’envisager la fermeture des frontières, le virologuqe Marc Van Ranst estime, quant à lui, que les règles pourront être assouplies dans deux mois au plus tôt – « à moins que la politique n’en décide autrement ».

13:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid19 |  del.icio.us |  Facebook | | |

mardi, 12 janvier 2021

France:Vœux du général de corps d’armée Philippe Loiacono, officier général de zone de défense et de sécurité sud-est et gouverneur militaire de Lyon, à la zone de défense et de sécurité sud-est.