Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 novembre 2017

ATTENTAT EN EGYPTE:235 morts au Sinaï

En pleine prière du vendredi, la mosquée soufie d'un village du Nord-Sinaï a été prise pour cible par des hommes armés.

Les assaillants avaient visé la grande prière du vendredi. Ils ont fait irruption dans une mosquée fréquentée par plusieurs centaines de fidèles, où ils ont déclenché une explosion avant d'ouvrir le feu sur la foule qui fuyait : le bilan humain de la tuerie de la mosquée de Bir al-Abd, qui n'a cessé d'évoluer au cours de la journée, fait état d'au moins 235 morts et 109 blessés selon la télévision d'Etat égyptienne.

Voici les dernières informations disponibles sur le pire attentat de l'histoire de l'Egypte.

- L'attaque

Ce vendredi 24 novembre au matin, près de 500 personnes sont réunies comme chaque semaine dans la mosquée al-Rawdah, dans la ville de Bir al-Abd (40 kilomètres à l'ouest d'Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï), pour la grande prière hebdomadaire.

Cette mosquée est tenue par des soufis, adeptes d'un courant mystique de l'islam (le soufisme) dénoncé comme hérétique par les djihadistes de Daech. Des conscrits de l'armée égyptienne, qui combat Daech dans la région, font également partie des fidèles. 

Un groupe d'hommes armés arrivent à bord de véhicules tout-terrain et entreprennent de bloquer les routes aux alentours. Ils posent une puissante bombe à l'extérieur de la mosquée : son explosion endommage partiellement le bâtiment.

Les fidèles, paniqués, tentent de fuir en masse mais sont fauchés par les tirs des assaillants, qui incendient leurs véhicules pour entraver les voies d'accès.  

 

Écrire un commentaire