Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 novembre 2017

Paris:c’est mobilisation générale contre les violences faites aux femmes

De l’Elysée à la rue, les associations veulent profiter de cette journée pour amplifier la prise de conscience des agressions dont sont victimes les femmes.

L’éclatement de l’harcèlement de rue, a fait bondir les plaintes pour violences sexuelles (entre +23 et +30% selon les forces de l’ordre compétentes). Alors que la société prend conscience des violences subies quotidiennement par les femmes, les féministes se plaignaient que le président de la République n’ait pas eu une vraie parole pour les femmes. C’est presque réparé.

A 11h30 ce samedi, dans le cadre de la « journée de lutte contre les violences faites aux femmes », Emmanuel Macron s’exprimera enfin. Devant 200 personnes représentant les associations, les institutions et la classe politique, réunies à l’Elysée, le président décrètera « grande cause du quinquennat » l’égalité homme-femme. Il dévoilera un plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles sur cinq ans.

La date n’est pas choisie au hasard : le 25 novembre est, depuis une décision de l’Assemblée générale des Nations, Unies la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, en souvenir de trois femmes qui s’étaient opposées politiquement au dictateur de la République dominicaine, les sœurs Mirabal. Mais c’est de violences domestiques et sexuelles qu’on devrait parler aujourd’hui, en répétant inlassablement ces chiffres : en 2016, en France, une femme a été tuée tous les trois jours par son conjoint ou son ex-conjoint

 

10:59 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femmes |  del.icio.us |  Facebook | | |

Écrire un commentaire