Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 mars 2011

Standard, Leye marque deux fois;

Le Standard a assuré, avec la manière, sa place en demi-finale de la Coupe de Belgique. Les Rouches ont dominé le FC Malines chez lui 1-4 ! Le White Star Woluwé a lui perdu à La Gantoise alors que le Cercle et Westerlo complètent le dernier carré.
Dekelver a inscrit le troisième but décisif de Westerlo au Lierse. (photo belga)
Le FC Malinois devait remonter un handicap de deux buts contre le Standard (0-2 à
l'aller) en quart de finale retour. Destorme aurait pu lancer le Kavé sur la voie de l'exploit à la 40-ème. Mais son coup de tête percuta le poteau. Leye a ensuite définitivement brisé le rêve malinois en glissant le ballon sous Renard à la 48-ème (0-1), imité par Tchité à la 64-ème (0-2). Witsel (0-3, 68-ème), Gorius (70-ème sur pen, 1-3) et encore Leye (72-ème, 1-4) ont également secoué les filets. 

Les Rouches avancent ainsi d'un pas vers le Stade Roi Baudouin. Il leur reste à franchir l'écueil de La Gantoise en demi-finale (aller 16 mars, retour 6 avril). Un dur morceau pour eux, mais aussi pour les Buffalos. Le White Star (D3), battu 0-2 à l'aller, a en effet sacrifié ses maigres chances de qualification en déplaçant une équipe "B" à La Gantoise. Elle s'est logiquement inclinée 1-0. Le gardien woluwéen Auspert a tenu 28 minutes avant de céder devant Conté

10:51 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : leye, standard |  del.icio.us |  Facebook | | |

lundi, 04 octobre 2010

Le Standard étrille Anderlecht 5-1 !

Leye, Tchité (deux fois), Bokanga et Carcela ont humilié les champions de Belgique. Boussoufa a sauvé l'honneur pour Anderlecht où les choses vont mal puisque les supporteurs ont bloqué le car de leur équipe, le prenant pour cible. Ils réclament la démission d'Ariel Jacobs. Van Holsbeeck a même été blessé par un projectile. Cinq buts à un, un score quelque peu exagéré, sans doute, mais qui témoigne d'un festival offensif des Rouches, bien plus réalistes que leurs adversaires du soir.

Après un début de match en boulet de canon, sur un but de Leye pour sa centième en D1, le match s'est équilibré. Précisons d'ailleurs que ce but était hors-jeu. Il y avait donc des choses à redire à la pause, avec cet avantage léger mais pas forcément immérité au vu de la physionomie du match.

Anderlecht a eu du répondant dans cette première mi-temps, laissant filer l'une ou l'autre belle opportunité d'égaliser. Mais des occasions, le Standard en a eues également via Leye (une frappe sur la barre) ou Tchite, battu dans son duel par Proto. En deuxième période, les Liégeois n'allaient pas tarder à faire le break, par l'intermédiaire de Meme Tchite. Le premier but fut offert par un très bon Carcela, le second mystifiait Proto sur une frappe enroulée dans la lucarne.

Les mauves restaient toutefois dans la partie grâce à Boussoufa qui reprenait un bon ballon de Lukaku pour l'envoyer, de volée, dans la lucarne d'un excellent Bolat. Entre la 66e et la 85e, les choses se compliquaient pour le Standard qui subissait un peu mais continuait à se montrer dangereux dans les contres. Finalement, c'est Bokanga, à peine monté au jeu, qui mettait les siens définitivement à l'abri d'une frappe des 20 mètres. Dans les arrêts de jeu, Carcela fixait la marque à 5-1 d'un très beau tir croisé du droit.

De ce match, on retiendra le très beau jeu du Standard qui s'est réconcilié définitivement avec ses supporteurs. L'inefficacité d'Anderlecht devant le but est quant à elle assez inquiétante, tout comme les lacunes défensives de Mazuch et d'autres. Une chose est certaine, la place d'Ariel Jacobs est plus que jamais remise en question et le championnat plus relancé que jamais puisque le Standard, nouveau troisième, est revenu à un petit point d'Anderlecht.

Enfin, on notera que le jeu a pris le dessus sur la tension, malgré quelques mauvais gestes dus à la frustration des Anderlechtois. Conceiçao et Boussoufa auraient eu une altercation dans les vestiaires, à la mi-temps, mais malgré tout la rencontre est restée fair-play jusqu'au bout et le niveau de jeu proposé fut bien au dessus de la moyenne de notre championnat, ce qui n'est pas toujours le cas dans les matches à enjeu.

Violences : la démission de Jacobs demandée

Les supporteurs mauves sont furieux après la sévère défaite (5-1) des leurs à Sclessin, chez l'ennemi. ils sont des dizaines à avoir bloqué le car des joueurs à la sortie de Sclessin.

Ils clament tous la même chose : "Jacobs démission" et auraient même lancé des projectiles, blessant Herman Van Holsbeeck. Toutes les images de cette altercation sont dans notre galerie photos du match.