Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 18 mars 2017

La FIACS se félicite de la chute du «tyran» Hayatou

La Fédération internationale anticorruption sportive (FIACS) n’a pas tardé à réagir à l’éviction d’Issa Hayatou de la présidence de la Confédération africaine de football, après 29 ans de règne. Présidée par l’Algérien Mourad Mazar depuis 2015, la FIACS, basée à Lyon, en France, se félicite dans un communiqué de «la chute du tyran Hayatou». Pour la FIACS, qui combat la corruption qui infeste le monde sportif et particulièrement celui du football, la chute de Hayatou et son remplacement par le Malgache Ahmad Ahmad pour un mandat qui s’achèvera en 2012 «fait renaître l’espoir et met fin à plusieurs têtes diaboliques qui régnaient durant des décennies sur le football africain et qui ont franchi toutes les limites».hayatou.jpg

Sous la présidence de l’Algérien Mourad Mazar, la FIACS n’a cessé de dénoncer les dépassements et la corruption dans le monde du sport en insistant sur les scandales éclatés au sein de la Fédération internationale de football (Fifa) qui ont d’ailleurs emporté avec eux son président, le Suisse Sepp Blatter. Il s’agit notamment de l’attribution du Mondial de 2022 au Qatar et d’autres marchandages. La FIACS rappelle, dans ce sillage, avoir publié plusieurs rapports de dénonciation démontrant l’existence de transactions douteuses et le marchandage des résultats des matches de football. La FIACS espère que la chute de Hayatou va servir de leçon à tous ceux qui seraient tentés d’utiliser leur poste de responsabilité dans les structures continentales ou internationales du football pour leurs intérêts personnels au détriment du football.

En Algérie, il n’y a pas que Mourad Mazar, président de la FIACS, qui est content des changements opérés à la tête de la CAF. Nombreux sont les Algériens qui suivent de près le football africain qui sont soulagés de voir le «dinosaure» Issa Hayatou et ses fidèles «alliés» éjectés de la CAF.

Il est à rappeler que Mourad Mazar a été élu le 28 novembre 2015 à la tête de la FIACS, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Genève. Soutenu par la majorité des membres, notamment le président sortant, Mourad Mazar avait battu le Portugais Jose Martinez en recueillant 31 voix contre 8 voix pour ce dernier.

Sonia Baker

14:45 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazard

Écrire un commentaire